Noël 1995, un beau cadeau pour Cuba !

25 bus parisiens grâce à la RATP et à Cuba Coopération

Partager cet article facebook linkedin email

C’est ce qu’écrivait le 26 décembre 1995, le journaliste Pierre Agudo, dans son éditorial du quotidien l’Humanité. « Grâce à l’effort conjoint de la RATP qui offre ses véhicules et CCF qui organise l’expédition, 25 bus Renault remplis de pièces de rechanges et de l’outillage pour garantir la maintenance s’embarquent pour Cuba, l’État cubain assurant le transport maritime… »

De la solidarité à la coopération !

Une station d’autobus... dans le centre de La Havane.

C’était l’un des tout premiers actes de la jeune association, quelques mois après sa création. Une belle aventure humaine, qui a mobilisé de nombreux acteurs publics et privés. Le besoin de moyens de mobilité était une priorité pour l’Île et singulièrement pour sa capitale. « Vous pouvez traverser les avenues sans vous préoccuper de la sécurité, pas de véhicules à l’horizon ! Pour ceux-ci, pas de pièces de rechange, pas de carburant » nous disait le Ministre des Transports Alvaro Perez, avec qui nous étions en relation !

Un projet réalisé très rapidement ! 6 mois après l’entrevue que nous accordaient Jean-Paul Bailly alors Président de la RATP et son Directeur de Cabinet Philippe Citroën, les bus étaient en mer. Et cela avec la complicité active de nos amis Marc Grassulo et Yves Corniou, responsables du syndicat CGT. Yves, membre du Conseil d’Administration de la Régie en tant que représentant syndical, sera mis gracieusement à notre disposition pendant un an. Il faut citer aussi les cadres, parmi eux Jean-Paul Laurens, les techniciens, les conducteurs, les ouvriers de ce grand et excellent établissement public. Le Ministre des Transports Bernard Pons nous assurait de son soutien.

Réunion dans la bureau de Raul Castro, en présence de plusieurs ministres et de Pedro Ross alors secrétaire général de la Centrale des Travailleurs Cubains...

La décision du côté cubain a été prise lors d’une réunion au sommet avec Raul Castro. Avec les autorités de la ville de La Havane, son Maire Conrado Martinez, Eduardo Canciano des relations internationales, les responsables des transports Pedro Castiñeras en tête, Armando Garcia, fonctionnaire du Parti Communiste Cubain, et bien d’autres, tous ne ménageaient pas leur effort pour la réussite du projet. Côté français, sur place nous n’avons eu qu’à nous féliciter de l’appui efficace de notre Ambassadeur Jean-Raphael Dufour ! Ramon Bell Lloch fraîchement installé dans l’Île, se révélait comme un délégué bien utile.

L’estampille fait preuve ! Fierté légitime : le Président, Victor qui aura en charge le dossier transports et Yves l’un des protagonistes de la RATP, avec lui la CGT de la Régie à l’Honneur !

Une précision : le transfert des 24 bus (l’un étant resté au dépôt !) de Paris au Havre fut assuré par cinquante conducteurs avec les contraintes de la vitesse limitée de leurs véhicules pour circuler sur l’autoroute… Mais l’essentiel n’est pas là. Ces conducteurs bénévoles, venaient tout juste de terminer leur participation à l’immense grève notamment des transports qui devait paralyser notre pays pendant plusieurs semaines ! Et ce sont des dockers également bénévoles qui ont assuré dans le froid le chargement du « Kapara » la veille du 1er de l’an !

Les bus embarquent sur le KAPARA

Nous devrions parler de la cérémonie-fête d’accueil au dépôt ARIMAO à la Lisa (ville jumelée avec Ivry-sur-Seine), et puis comme cette sacrée aventure solidaire n’est pas restée sans suite, il nous faudra en faire le récit. Disons simplement qu’à la suite, la RATP a vendu dans des conditions financières avantageuses 250 bus supplémentaires, un ingénieur du Ministère de l’équipement a, pendant un an, sur place aidé à la mise en place du plan de déplacements de la capitale… Mais nous vous ferons partager tout cela à la faveur d’un nouvel article.

Une partie de La Tribune lors de l’inauguration. On reconnaît l’ambassadeur de France, Jean-Raphael Dufour, Philippe Citroen, Jean-Paul Lorens, et l’on aperçoit le front dégarni de notre regretté ami Daniel Maraud, Président du SIAAP.

Portfolio

Les bus bien alignés dans le dépôt ARIMAO en attente de l’inauguration .
Des habitants du secteur, invités à la fête.