Omara Portuondo fête sur scène ses 90 ans

Avec quelques jours de retard, BON ANNIVERSAIRE OMARA !
Le spectacle, retransmis la veille sur Facebook, a été enregistré sans public au Théâtre Sauta de Matanzas, un joyau architectural du XIXème siècle, où se sont produits le célèbre orchestre Faílde, les Muñequitos de Matanzas et Haydée Milanés, qui ont chanté avec Omara des standards emblématiques du répertoire cubain.

En bonus une vidéo dédiée à son 90e anniversaire. Elle chante accompagnée par l’extraordinaire pianiste Roberto Fonseca. Régalez-vous https://www.youtube.com/watch?v=ApLeHSl3aIM

  • La Havane, 30 octobre 2020. L’infatigable chanteuse cubaine Omara Portuondo, Diva du
  • Buena Vista Social Club, a fêté ce jeudi ses 90 ans comme une légende vivante de la musique cubaine et sans descendre de la scène, où elle a célébré ses neuf décennies avec un concert spécial au cours duquel elle a annoncé la sortie d’un nouveau disque.

Omara Portuondo célèbre en concert ses 90 ans

L’artiste nonagénaire a interprété « Veinte años », « Drume Negrita », « Hoy como Ayer » y « Lágrimas negras » avec le ton clair et puissant qui est devenu sa marque de fabrique et elle a reçu par vidéo les meilleurs vœux de ses compatriotes Pablo Milanés et Alain Pérez, du dominicain Johny Ventura, des mexicains Lila Downs et Reyli Barba, et de la guatémaltèque Gaby Moreno, qui a interprété « Quizás, quizás » en duo avec Omara.

« Merci de remplir nos cœurs avec cette énergie et cette voix bénie que seule Omara Portuondo peut avoir », a dit Moreno, qui a profité de l’occasion pour annoncer qu’elle a « l’honneur » de produire le prochain disque de la chanteuse, qui cumule une trentaine d’albums depuis 1958, année où elle a débuté avec« Magia Negra », sa chanson aujourd’hui mythique.

Omara Portuondo (La Havane, 1930) fête ses 90 ans comme l’une des grandes représentantes de la musique traditionnelle de l’île des Caraïbes. A Cuba on la vénère en outre comme la « fiancée du filin », (de l’anglais feeling, sentiment), un genre de la chanson cubaine né au cours de la décennie des années 1940.

« Tous nos vœux, Omara, diva cubaine, chanteuse unique, personne exceptionnelle que nous admirons et que nous aimons depuis les plus profonds sentiments et émotions d’identité et de cubanité. Joyeux Anniversaire ! », a écrit ce jeudi sur Twitter le président cubain Miguel Díaz-Canel.

Légende vivante de la chanson cubaine

Sa longue carrière a commencé en 1945 comme danseuse du célèbre cabaret havanais Tropicana, mais c’est dans la chanson que la jeune Omara a trouvé sa place. C’était l’âge d’or de la musique traditionnelle cubaine. Elle a rapidement partagé la scène avec les artistes aujourd’hui légendaires César Portillo de la Luz et José Antonio Méndez.

Avec la mythique Elena Burke, avec Moraima Secada et avec sa sœur Haydée Portuondo elle a formé le Cuarteto de las D’Aida. Emmenées par Aida Diestro, les chanteuses ont accompagné des stars comme Edith Piaf, Pedro Vargas, Rita Montaner, Bola de Nieve, Benny Moré, et Nat King Cole, pendant les concerts de ce dernier au Tropicana.

A partir de la décennie des années 1970, elle a chanté avec la Orquesta Aragón. Elle a énormément voyagé et elle a enregistré plusieurs disques, entre autres les très applaudis « Palabras » et « Desafíos » sous le label espagnol Nubenegra.

Alors âgée de plus de 70 ans, elle renforce sa position de star internationale avec le succès du Buena Vista Social Club, avec lequel elle voyage dans la moitié du monde sous les applaudissements du public et des critiques.

En 2009 elle a remporté un Grammy Latino dans la catégorie de musique tropicale pour son album « Gracias ». Elle a reçu le Prix National de la Musique, le plus prestigieux de sa catégorie à Cuba. En 2019, elle a reçu le prix Grammy Latino à l’Excellence Musicale, parmi d’autres nombreuses récompenses.

Inépuisable, Omara Portuondo a lancé son album « Mariposas » sur les plateformes digitales au milieu de la pandémie. Elle s’est jointe sur les réseaux sociaux aux campagnes qui préconisent un fréquent lavage des mains comme mesure de prévention contre le coronavirus.