Paul Estrade, un français devenu "Martinien" et "Cubaniste"

Les premières œuvres complètes de José Martì éditées pendant la Révolution arrivèrent en France en 1966 et le jeune hispaniste Paul Estrade, poussé par la curiosité, décida de les acheter ; c’est ainsi qu’entra dans sa vie le plus universel de tous les cubains, et il ne le quitta plus.

À travers Martì, la relation d’Estrade avec Cuba s’étendit de l’action à la recherche et sa passion pour l’histoire l’amena à se lancer dans un long et intense travail d’investigation qui dure jusqu’à nos jours.

Un article de Luisa Maria Gonzalez pour Prensa Latina.