Pourquoi le quartier chinois de La Havane est-il si populaire ?

Cela peut être surprenant, mais il existe bien un quartier chinois à La Havane !
Et, quand on visite la capitale cubaine, il est quasi impossible de ne pas le visiter.
A deux pas du célèbre CAPITOLIO et tout près du centre historique...Un quartier bien vivant où il fait bon déambuler.

Pourquoi le quartier chinois de La Havane est-il si populaire ?


Cuba est un pays coloré par de multiples cultures. On parle beaucoup du mélange d’Espagnols et d’Africains dans notre identité, mais la présence orientale a également laissé sa marque sur l’île, en particulier dans le quartier chinois de La Havane .

Entre les rues de Zanja, Gervasio et Galiano, dans la municipalité de Centro Habana, se trouve ce lieu célèbre, car encore aujourd’hui, ses habitants et les descendants de chinois conservent de nombreuses coutumes, bâtiments, sociétés et institutions hérités de cette culture qui est installé à Cuba.

Un peu d’histoire de Chinatown

Ce lieu très emblématique que l’on peut trouver aujourd’hui est le lieu où de nombreux immigrés chinois se sont installés depuis le 19e siècle et surtout dans la première moitié du 20e siècle. Le quartier populaire de La Havane s’étend actuellement de la rue Gervasio à la rue Galiano et de la rue Zanja à Simón Bolívar.

Les immigrés chinois arrivés à Cuba, surtout après la Révolution chinoise, ont peu à peu fondé leurs propres entreprises et institutions, devenant ce quartier le deuxième plus grand Chinatown au monde, avec environ 250 000 habitants.

Après 1959, la plupart des Chinois ont émigré aux États-Unis et le quartier a décliné, mais c’est toujours un lieu qui maintient l’essence orientale dans son architecture et dans nombre de ses établissements commerciaux.

 

Porte des dragons. Source : DeIznaga / Wikimedia (CC BY 4.0) .


La porte du dragon

L’entrée de Chinatown est marquée par un beau portique qui rappelle l’ancienne coutume du pays asiatique de toujours maintenir une entrée principale dans ses quartiers. Cependant, selon les chroniques, cet élément n’était pas au début de la création du quartier. Au contraire, il a été construit en 1999, se démarquant comme l’un des plus grands portiques du genre en Amérique latine. Pour sa construction, ils ont dû apporter des matériaux originaires de Chine même.

Ses arcades supérieures et la structure de son toit sont en céramique émaillée de couleur dorée et une fois que vous aurez traversé ce portique, vous trouverez de nombreux magasins avec divers articles, restaurants, pharmacies et autres établissements commerciaux.

Traditions dans le quartier chinois de La Havane

Même aujourd’hui, certaines traditions sont préservées dans le quartier chinois de LaHavane,comme la célébration du Nouvel An lunaire et les anniversaires de la première présence de chinois sur l’île, toujours avec des spectacles variés et colorés. Il y a aussi des écoles dans ce quartier populaire où se pratiquent les arts martiaux, un cinéma chinois et une pharmacie avec des médicaments homéopathiques du pays asiatique