Quelles sont les principales avancées de l’informatisation à Cuba en 2020 ?

La pandémie de la Covid-19 a bousculé les bases des systèmes économiques, politiques et sociaux dans le monde. Il en a été de même à Cuba et cela a aussi entraîné, en matière d’informatisation, une évolution constante dans la recherche de stratégies pour répondre aux besoins du pays face à l’appel général à rester chez soi.
Une note publiée le lundi 28 décembre dans Cubadebate nous fait découvrir les principales avancées, cette année, de l’informatisation.

ETECSA et les données mobiles

En 2020, l’Entreprise de télécommunications de Cuba (ETECSA) est parvenue à donner accès à Internet, par différents moyens, à 7 millions de Cubains, 4,2 millions d’entre eux au travers de données mobiles et, parmi ceux-ci, 1,5 million au moyen d’une technologie de quatrième génération de téléphonie mobile (4G LTE).

Les usagers de la téléphonie fixe ont atteint le chiffre de 1,48 million, alors que 1,34 million a accédé aux services d’Internet par la wifi avec des comptes permanents. Le nombre de logements disposant de prestations Nauta Hogar [1] s’élève à 176 000. Plus de 800 réseaux mobiles LTE assurent une couverture mobile 4G dans plus de 110 municipalités du pays.

Au cours de cette année, l’entreprise cubaine a déployé des actions dans certains ministères et organismes dans le but de renforcer le processus d’informatisation. L’amélioration du haut débit dans plusieurs établissements de santé, d’enseignement, scientifiques et industriels, l’élargissement des services Internet dans les hôtels, le développement des infrastructures pour prendre en charge les canaux de paiements électroniques, et l’appui apporté au programme électronique des démarches de la population et du gouvernement sont quelques-uns des travaux qui ont été menés.

Malgré ces chiffres, les usagers connaissent toujours des désagréments, en particulier ceux relatifs au coût des forfaits, à la rapidité de connexion et à l’extension des services de Nauta Hogar.

Le commerce en ligne

Même si cela fait environ treize ans que Cuba a pris quelques discrètes mesures en faveur du commerce en ligne, en permettant d’effectuer des achats depuis l’étranger, à cause de l’arrivée de la pandémie il a fallu stimuler les structures et accorder une attention particulière à cette forme de commerce.

En ce qui concerne les canaux de commerce en ligne dans notre pays, y participent les distributeurs automatiques de billets, les terminaux de points de vente, les opérations bancaires par téléphone et par Internet, la passerelle de paiements pour le commerce électronique, les services bancaires mobiles, ces derniers ayant connu un grand succès au cours des dernières années.

L’une des options les plus utilisées par la population est la plateforme TuEnvío.cu. Conformément aux directives de CIMEX [2], on s’efforce en permanence de désengorger le service face à l’augmentation du trafic et, il y a quelques jours, la mise en œuvre du système de géolocalisation a été annoncée.

D’autres boutiques virtuelles comme « Superfácil » et « 5ta y 42 » ont également été vitales en ces temps de Covid-19.

Les plateformes Enzona et Transfermóvil

Le commerce électronique à Cuba est un fait. Dans une période de pandémie, on a simplifié des procédures autrefois entravées par des formalités bureaucratiques. Le paiement de la fourniture d’électricité, de gaz, de téléphone, d’eau, d’Internet, notamment, a été facilité. Et ce sont deux plateformes qui ont été impliquées dans presque tous ces services, Transfermóvil et Enzona.

Selon les statistiques d’ETECSA, Transfermóvil réalise, chaque mois, plus de 10 millions d’opérations et plus de deux gestions de paiement ou virements par seconde.

En novembre, Enzona a dépassé les 120 millions transférés, payés ou encaissés via cette plateforme et l’on y a enregistré 3 588 commerces. Par ailleurs, elle a, à ce jour, 5 356 activités commerciales.

Des applications cubaines

Il y a une dizaine d’années, il était très difficile de citer cinq applications (APK) entièrement cubaines connues ou utilisées ; aujourd’hui le panorama est différent. Cette année ont été créées et actualisées quelques applications très populaires dans la population.

APKlis est la page où tu peux trouver plus de 5 000 applications, parmi lesquelles plus de 400 sont cubaines, conçues pour faciliter nos tâches quotidiennes dans différents domaines.

Une note publiée sur le site de l’entreprise de télécommunications cubaine indique que, au titre du partenariat UCI [3] – ETECSA – Parc technologique de La Havane, APKlis dispose déjà de fonctionnalités permettant à la communauté de développeurs d’incorporer des applications propres à un schéma de paiement par téléchargement, en utilisant comme moyen de paiement Transfermóvil et, prochainement, Enzona.

Le Pesquisador virtual [Enquêteur virtuel] est apparu comme moyen de détecter des cas positifs au SARS-CoV-2. L’as-tu utilisé ? Il a été développé par l’UCI associée aux ministères de la Santé publique et des Communications, promouvant ainsi le talent de jeunes programmeurs.

En outre, les employés du secteur du commerce ont commencé à utiliser l’application Porter@, laquelle permet de réguler le flux des acheteurs de produits de première nécessité disponibles dans les chaînes de magasins Caribe et CIMEX, comme une option pour combattre les revendeurs et les spéculateurs. Bien que nombreux soient ceux qui ont approuvé l’usage de Porter@, d’autres sont inquiets quant à la sécurité des données. On ne voit pas clairement ce qu’il advient de ce volume de renseignements personnels qui seraient en train d’être accumulés par ceux qui en auront l’usage.

Cette année, l’application Viajando [En voyageant] permet déjà l’achat en ligne des billets grâce à la plateforme de paiement Transfermóvil. Ses développeurs ont prévu d’effectuer plusieurs améliorations pour des versions futures, comme inclure la plateforme Enzona dans les moyens de paiement, autoriser le remboursement du billet par l’application et publier la version web de Viajando pour des usagers qui ne disposent pas de téléphones mobiles.

Picta est la plateforme cubaine de contenus audiovisuels développée par l’Université des sciences informatiques. En cette période, elle a permis la diffusion en direct de chaînes de la télévision cubaine, d’informations à jour du gouvernement, d’enseignement à distance, ainsi que de diverses chaînes de divertissement.

Les Joven Club (Club de jeunesse) [4]

En 2020, les Joven Club ont introduit l’enseignement de la robotique éducative dans la formation des enfants, des adolescents et des jeunes, auprès d’environ 1 000 participants, d’octobre à décembre, ainsi que d’environ 800 000 diplômés en technologies de l’information et des communications.

À partir de la mise en œuvre de la nouvelle actualisation de l’application Transfermóvil (version 20.07.30), tous les utilisateurs de Joven Club peuvent recharger leur compte au moyen de cette application. Pour effectuer cette opération, les utilisateurs doivent remplir les critères suivants : disposer d’un téléphone cellulaire Android supérieur ou égal à la version 4.0, d’un compte d’utilisateur de Joven Club et d’une carte mère associée à leur compte bancaire (Telebanca Metropolitano, Multibanca de Bandec et Matricial de Banco popular de ahorro).

Renforcement des partenariats avec les universités (CUJAE – [5]) et les entreprises (SOLITEL, DARAZUCAR, Ministère public) pour la promotion de la connaissance, le dépassement et la possibilité d’extension de certains services informatiques et d’autres activités intéressantes dans les institutions.

Amélioration des infrastructures des réseaux privés par la création de plus de 100 sites dédiés à la connexion sur l’ensemble du territoire, présents dans toutes les provinces et dans la « municipalité spéciale » de l’Île de la Jeunesse. Plus de 28 000 usagers de réseaux privés se connectent à Tinored [6].

Télétravail et travail à distance

Un appel à rester à la maison a été lancé et c’est pourquoi le télétravail et le travail à distance ont gagné en popularité, car tous deux étaient à la mesure de la situation.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En avril de cette année, plus de 500 000 Cubains pratiquaient le travail à distance.

[1Nauta Hogar, apparu en 2016, est un projet d’ETECSA pour fournir Internet au domicile des Cubains avec la technologie ADSL. (NDT)

[2Groupe privé d’entreprises, avec capital d’État cubain, créé il y a 20 ans. (NDT)

[3Université des sciences informatiques, centre de recherche universitaire basé à La Havane. (NDT)

[4Existent depuis 33 ans, dans le but de développer, par des cours en présentiel, en semi-présentiel et à distance, l’apprentissage de l’informatique, de l’électronique et de l’usage des ordinateurs ainsi que la culture des technologies de l’information et de la communication, pour en faire bénéficier la collectivité en les appliquant dans les centres de santé, les écoles et autres institutions. (NDT)

[5Université technologique de La Havane José Antonio Echeverría. (NDT)

[6Fournisseur d’accès à Internet. (NDT)