Brèves

Semaine 24

.
.
.

Vu de Cuba

Les créanciers de Cuba et du Club de Paris ajustent la dette à moyen et long terme, vu par la presse cubaine.

  • La rencontre annuelle entre Cuba et les créanciers du Club de Paris, qui a eu lieu les 9 et 10 juin, a permis le réaménagement de la dette à moyen et long terme entre la nation caribéenne et les 14 États membres du groupe.
    Le site Web du ministère cubain des Affaires étrangères (Cubaminrex ) rapporte que les parties ont convenu de modifier l’ accord signé en 2015 , introduisant les ajustements nécessaires dans le scénario mondial économique et financier complexe actuel.
  • La délégation cubaine, présidée par le Vice-Premier ministre Ricardo Cabrisas Ruíz, a informé le groupe de représentants de la situation économique de l’île, soulignant les dommages causés par l’intensification du blocus économique, commercial et financier des États-Unis, ainsi que l’impact des phénomènes liés au changement climatique et faire face à la pandémie de COVID 19.
  • Emmanuel Moulin, directeur général du Trésor de la République française et président du Club de Paris, a animé les séances de travail au nom du groupe des créanciers cubains.
    La note mentionne que le réajustement de la dette a eu lieu à la suite d’échanges développés dans un climat constructif et de compréhension mutuelle, qui ont été précédés par la visite à La Havane du 22 au 25 mai d’une mission technique dirigée par le coprésident du Groupe des créanciers, William Roos.
  • Par ailleurs, dans le cadre de sa visite en France, Mr Cabrisas s’est entretenu avec le PDG de l’AFD, Rémy Rioux, et avec des représentants d’entreprises qui font des affaires sur l’île, comme le président-directeur général du groupe Pernod Ricard, Alexandre Ricard, et le PDG du groupe agricole INVIVO , Thierry Blandinières
    Roger Grévoul aura l’occasion de revenir sur cet accord important.

Cuba réitère son interdiction du travail des enfants

Les représentants de l’État et du gouvernement cubains ont ratifié leur position en faveur de l’interdiction du travail des enfants, à l’occasion samedi de la Journée internationale contre ce fléau qui touche des milliers d’enfants à travers le monde.
Selon le rapport sur la situation des enfants à Cuba, publié sur le site Internet de l’UNICEF, la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) est entrée en vigueur dans la nation caribéenne le 20 septembre 1991, lorsque son texte a été publié dans son intégralité au Journal Officiel, avec une déclaration signée par le président du Conseil d’État.
La population de moins de 18 ans à Cuba s’élève à 2,3 millions de personnes, ce qui représente environ 21% de la population totale.
Le taux net de scolarisation dans l’enseignement primaire est de 99,1 % et le taux brut de scolarisation dans l’enseignement secondaire est de 96,4 %, avec des taux élevés de parité entre les sexes à tous les niveaux d’enseignement.
Autre preuve du travail de protection de l’État envers l’enfance, plus de 400 mineurs vivent dans des foyers pour filles et garçons sans protection familiale, régis par le ministère de l’Éducation.

Création du Prix Eusebio Leal

L’Union des Historiens cubains, le Bureau de l’Historien de La Havane et l’Université de La Havane parraineront cette future récompense.

Histoire du tunnel de La Havane

C’est, sans conteste, « l’œuvre du siècle » à Cuba. Elle est considérée comme l’une des sept merveilles du génie civil cubain et un érudit comme Jacques Boudet l’inclut parmi les grandes œuvres de l’humanité.
En effet, dans son livre The Great Works of Mankind (Londres, 1961) le tunnel de La Havane apparaît à côté de la ville de Machu Picchu et de l’Alhambra de Grenade, la Grande Muraille de Chine et la Cité Interdite, le câble transatlantique, le Canal de Suez, le pont de Brooklyn et la modernisation de Moscou...
Pour la première fois un viaduc sous-marin a été construit de cette manière et son projet et sa technologie vont révolutionner le monde de la construction.
Pour rendre cela possible, 250 000 mètres cubes de roche et plus de 100 000 mètres cubes de sable ont été dragués. Il a une extension de 733 mètres et une largeur de 22 et ses quatre voies ont été conçues pour permettre la circulation de 1 500 véhicules par heure dans les deux sens.
Les tubes ou caissons qui le composent ont été construits en cale sèche puis déplacés par flottaison pour être coulés au fond du chenal de la baie de La Havane, où la tranchée où ils seraient déposés avait été préalablement creusée.
Le tunnel de La Havane a été inauguré le 31 mai 1958, après moins de trois ans de travaux. Il permet de traverser le port de La Havane sous la mer et cela se fait en quelques secondes.
La Société des Grands Travaux de Marseille apparaît car Menéndez recommande à la Société de Promotion l’acceptation de l’avant-projet de l’entreprise française, plus élevé que celui des Nord-Américains d’un point de vue technique, incomparablement moins cher et avec l’attrait supplémentaire qu’elle garantissait le financement de la construction en assurant qu’une autre entité française achèterait du sucre cubain pour l’équivalent du montant des travaux.
Cet achat fournirait l’argent nécessaire par l’intermédiaire de la Banque cubaine pour le commerce extérieur. Les grands propriétaires de l’Est hypothéqueraient leurs terres. Des obligations à long terme seraient émises et un péage serait fixé pour les véhicules empruntant la route une fois celle-ci achevée.
Il représentait un investissement de 28,5 millions de pesos, équivalent à des dollars, auxquels s’ajoutaient 7,5 millions supplémentaires que l’État contribuerait pour la construction de l’autoroute monumentale, qui relierait le tunnel à la Vía Blanca.
L’État cubain, l’un des grands bénéficiaires du tunnel, n’investirait pas un seul centime dans sa construction. Le gouvernement gagnerait au troc lucratif du sucre et la même entreprise française ferait des bénéfices supplémentaires si elle spéculait avec le bonbon sur le marché mondial. Les grands propriétaires, autres des plus grands bénéficiaires, verraient leur patrimoine se revaloriser. Source Juventud Rebelde
Roger Grévoul rappelle le rôle de notre association CCF dans l’entretien de ce tunnel :
À la fin du siècle dernier, dès la création de notre association, le Ministre des Transports cubains Alvaro Perez Morales, nous missionnait pour lui permettre d’entrer en contact avec la société "Grands Travaux de Marseille" qui avait réalisé les travaux de construction du tunnel. Ce qui fut fait notamment avec sa visite en France, que nous avons accompagnée. GTM s’étant déclaré forfait, c’est un groupement d’entreprises françaises qui prit le relais. La société DEVEXPORT se chargeait de mobiliser le financement. Lors de l’inauguration du tunnel, remis entièrement à neuf, notre association était représentée par son Président Fondateur, présent à la tribune de l’événement aux côtés du Ministre et de l’Ambassadeur français...

Vu de France et du Monde

L’Union européenne défend l’accord avec Cuba et critique le blocus américain

Le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Josep Borrell, a défendu l’accord de dialogue politique et de coopération avec Cuba et a critiqué l’intensification du blocus américain sous l’administration de Donald Trump.
« Nul ne peut douter que les droits de l’homme sont un élément central de notre accord, et je veux profiter de ce moment pour le défendre, ainsi que son application », a-t-il souligné lors d’une session plénière du Parlement européen, au cours de laquelle des députés de droite ont réussi à introduire un point pour attaquer Cuba avec la question des droits de l’homme comme une arme.
Lors du forum, Borrell a considéré le mécanisme de coopération entre La Havane et Bruxelles comme un « engagement critique » pour accompagner le pays des Caraïbes « dans les réformes politiques, économiques et sociales ». Le point contre l’île promu par les parlementaires de Renovar Europa et du Parti populaire européen a été dénoncé par d’autres membres du Parlement européen, parmi lesquels l’Espagnol Manu Pineda et la Portugaise Sandra Pereira, comme une initiative visant à affecter l’accord et les relations entre le l’UE et Cuba, en utilisant le prétexte des droits de l’homme.
Concernant la situation économique dans la plus grande des Antilles, le haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a souligné qu’elle a été aggravée par la pandémie de Covid-19, mais « aussi pour d’autres raisons exogènes importantes comme le retour en partie des autorités américaines à des mesures restrictives » .
Au cours de ses quatre années à la Maison Blanche (2017-2021), Trump a adopté 240 mesures visant à renforcer le blocus économique, commercial et financier imposé à l’île depuis plus de 60 ans, nombre de ces actions dans le contexte de la pandémie, et le tout entretenu jusqu’à présent par son successeur, Joe Biden.
Borrell a notamment évoqué l’impact du resserrement du siège sur le secteur privé, durement touché par les décrets de Trump, qui a suspendu les croisières et réduit les vols dans son but de frapper le tourisme.
Dans son discours, le haut fonctionnaire a déclaré qu’en plus des droits de l’homme, l’accord UE-Cuba permet une coopération sur d’autres questions. « Par exemple, en ce moment, nous étudions les possibilités de participer, d’augmenter la production de vaccins contre le Covid-19, sur la base de certaines avancées scientifiques réalisées à Cuba même », a déclaré Borrell, qui a rappelé que l’UE continue d’être le premier partenaire de l’ile dans le commerce et l’investissement. Source Cubadebate

La France fournit un million de seringues pour la vaccination contre le COVID-19 à Cuba

La campagne de solidarité des associations Cuba Linda et France Cuba pour soutenir la vaccination contre le COVID-19 sur l’île a dépassé ce jeudi les 80.000 euros récoltés, ce qui équivaut à plus d’un million de seringues.
Lancée en avril, l’initiative cumule 80 804 euros, grâce à la contribution de centaines de citoyens, ainsi que d’organisations, syndicats et forces politiques, a expliqué le président de Cuba Linda, Didier Lalande, qui a souligné le fait qu’en pratique les dons atteignent le double de l’objectif initial.
Environ 55 000 euros ont déjà été transférés à MediCuba Suisse, une entité avec plus de deux décennies de soutien aux Grandes Antilles dans le secteur de la santé, qui accompagne les efforts d’achat de seringues et d’aiguilles pour la vaccination de la population. Source Cubadebate

Cuba et le Kenya signent d’importants accords de collaboration médicale

Dans le but de poursuivre le développement global de la coopération médicale entre les deux nations, Cuba et le Kenya ont signé des accords importants pour la fourniture des services de santé, ainsi que la formation de médecins de cette nation africaine.
La collaboration en matière de santé entre le Kenya et Cuba a commencé en juin 2018, lorsque 101 spécialistes se sont rendus dans ce pays d’Afrique de l’Est, une aide qui a bénéficié à de larges secteurs de la population la plus pauvre dans les différentes régions du Kenya.

Le rhum Cubay Extra Añejo 1870 est récompensé en Belgique

L’Institut international des saveurs et de la qualité (ITQI) a décerné au rhum Cubay Extra Añejo 1870 deux étoiles pour son excellence, selon le président de Cuba Ron SA Corporation, Orlando Borrero.
S’adressant à Prensa Latina, le gestionnaire a déclaré que ce résultat confirme le positionnement du rhum cubain en Europe en raison de sa qualité, ainsi que le potentiel de continuer à croître dans un marché très exigeant.
« On peut dire que cette reconnaissance de l’excellence de nos produits n’est pas la première, puisqu’ils datent de 2013 », a-t-il précisé après le prix décerné vendredi par l’ITQI, un institut basé à Bruxelles, considéré comme un leader mondial dans l’évaluation et la certification d’aliments et de boissons destinés à la consommation humaine.
Selon Borrero, avant le Cubay Extra Añejo 1870, le rhum Santiago Extra Añejo 12 ans a été récompensé en 2013, également avec deux étoiles, tandis qu’en 2016, 2017 et 2018 le rhum Isla del Tesoro a reçu trois étoiles.

Le don de fournitures médicales du Canada arrive à Cuba

Un don de fournitures médicales pour la lutte contre le COVID-19, est arrivé la veille à l’aéroport international Frank País, dans la ville de Holguín, sur un vol en provenance de Toronto, Canada. L’envoi comprend des seringues, des aiguilles jetables, du matériel de ventilation pulmonaire, des cathéters endotrachéaux et endobronchiques pour les enfants d’âge pédiatrique.

Le drapeau cubain géant et le message contre le blocus sur la montagne d’Irlande du Nord sont fixés comme un geste de solidarité

Un drapeau cubain, peut-être le plus grand jamais fabriqué au monde, mesurant 46 mètres de long sur 23 mètres de large, a été apposé sur le flanc de Black Mountain, l’une des collines qui entourent la ville irlandaise de Belfast.
Le drapeau et le message sont visibles de pratiquement toute la ville.
Source Cubadebate 13 juin.

Une entreprise vietnamienne a commencé la production de lingettes humides à Mariel

La société vietnamienne Thai Binh Global Investment Corporation, basée dans la zone de développement spéciale de Mariel, a commencé à produire des lingettes humides, un article très demandé sur le marché cubain, qui devrait être distribué à partir de la semaine prochaine.
Avec l’engagement de répondre d’abord à la demande nationale pour ses produits d’hygiène-sanitaire, l’entité fait également les premiers pas à l’export dans la zone Caraïbe.
Thai Binh a été la première société à capitaux vietnamiens à s’implanter dans la ZED Mariel, un exemple de l’approfondissement des liens socio-économiques entre cette nation et Cuba et la décision de sa communauté d’affaires d’investir dans la plus grande des Antilles.

Réédition de Buena Vista Social Club

Le label britannique World Circuit a annoncé la réédition du premier album du groupe cubain Buena Vista Social Club à l’occasion du 25e anniversaire de sa publication.
La production sortira le 17 septembre et, selon le label, elle contiendra, en plus des chansons originales de l’album, d’autres qui ont été enregistrées pour la livraison de 1996 mais qui n’ont finalement pas été incluses.
Parmi les chansons inédites se trouve Vicenta, interprétée à deux voix par Compay Segundo et Eliades Ochoa. Les adeptes du groupe auront également des notes, des photos, des paroles des chansons et d’autres curiosités liées à l’enregistrement qui a remporté un Grammy Award en 1998.

Exposition Cárdenas, Mon ombre après minuit

RÉOUVERTURE
Œuvres sur papier - Œuvres sculptées

Commissaire : Elena Malagodi, assistée d’Atawal Cárdenas
Après une interruption de quelques mois, la Maison de l’Amérique latine est heureuse d’annoncer la réouverture de l’exposition consacrée au grand artiste cubain Agustín Cárdenas (1927-2001), du 9 juin au 6 août.
Cette exposition a pour objectif et particularité de montrer un vaste ensemble d’œuvres graphiques sur papier de l’artiste célébré comme sculpteur, œuvres inédites qui pour la plupart n’ont jamais été montrées auparavant.

Vu de CCF

Assemblée Générale de Cuba Coopération France

Samedi 12 Juin, l’association CCF a tenu son assemblée générale, en rappelant les résultats d’une action efficace en 2020 malgré la pandémie.
Deux invités ont participé à cette réunion : Elio Perdomo Rodriguez, ambassadeur de Cuba en France, et François-Michel Lambert, président du groupe d’amitié France-Cuba à l’Assemblée Nationale.