Sous le signe de la simplicité !

"Nous sommes un pays sous embargo (américain), on a du mal à importerdu tissu et d’autres choses, donc on fabrique des collections avec ce que l’on trouve", explique à l’AFP Jesus Carmona, un créateur de 50 ans faisantpartie du comité d’organisation.
Du 25 au 29 octobre, 46 défilés ont dévoilé sur les podiums le travail de petits créateurs privés : des vêtements (adultes et enfants) côtoyaient des bijoux et de la maroquinerie. L’évènement était organisé sous la patronagede l’Unesco et de l’association cubaine des Artistes Artisans.