Troisième table ronde de dialogue sur les Droits de l’Homme entre Cuba et L’U.E.

Le lundi 22 mai, la Troisième table ronde de dialogue sur les Droits de l’Homme entre Cuba et l’Union Européenne a eu lieu à Bruxelles.

M. Stravos Lambrinidis, représentant spécial de l’U.E. pour les Droits de l’Homme et M. Rodolphe Reyes Rodriguez, directeur général des Affaires multilatérales et du Droit international du ministère des relations extérieures de Cuba présidaient les délégations respectives.

Les échanges se sont tenus dans un climat respectueux et constructif.

DERNIERES MINUTES !
La Commission des Affaires Etrangères du Parlement Européen a ratifié à une écrasante majorité l’accord de dialogue politique et de coopération signé entre Cuba et l’UE le 12 décembre dernier. Contraste saisissant et encourageant avec la position du Président Trump !

Troisième table ronde de dialogue sur les Droits de l’Homme entre Cuba et L’U.E.

Publié le 22 mai 2017 par Cubadebate

Au cours de cette réunion qui s’est tenue le lundi 22 mai dernier à Bruxelles, les questions spécifiques aux Droits de l’Homme, définies préalablement entre les deux parties dans le domaine des droits civils et politiques, économiques, sociaux et culturels ont été largement abordées dans un dialogue guidé par l’intérêt de favoriser l’échange d’opinions et d’élargir la connaissance des réalités respectives.

Bien qu’il soit apparu d’évidentes et profondes différences de positions et d’approches dans les nombreuses questions débattues, les deux parties ont tenu à aborder chaque thème dans le plein respect de l’égalité souveraine, l’indépendance et la non-ingérence dans les affaires internes de chaque pays.

Le président de la délégation cubaine a souligné le bas niveau de participation des citoyens dans le processus des élections européennes, reflet d’une crise de confiance et des limites de la démocratie représentative bourgeoise.

Par opposition il a mis l’accent sur la force de la démocratie socialiste cubaine qui s’appuie sur la pleine participation citoyenne et sur les organismes de la société civile.

Le diplomate cubain a réaffirmé l’intérêt que représente ce dialogue pour un traitement efficace, constructif et non discriminatoire du thème des Droits de l’Homme et son apport dans le processus de construction de meilleures relations entre l’U.E. et Cuba.

Dans ce sens, les aspects relatifs à l’ « Accord de dialogue politique et de coopération entre Cuba, l’U.E. et ses Etats membres », signé en décembre 2016, ont été également abordés.

Cet accord sera appliqué dans un cadre qui doit contribuer au développement futur de la relation entre les deux parties, en incluant le dialogue politique sur une gamme large et diverse de thèmes, ainsi qu’à celui des liens de coopération.

Les sessions antérieures du dialogue sur les Droits de l’Homme avaient eu lieu à Bruxelles et à La Havane en juin 2015 et juin 2016 respectivement.