Une nouvelle constitution pour une société sans perdants !

Cuba élargit des droits, transforme la structure de son État afin de mieux répondre aux demandes des citoyens et adapte sa législation aux changements qui se sont produits dans l’économie du pays au cours de la dernière décennie afin d’accommoder celle-ci au difficile scénario international dans lequel elle doit s’insérer

Un article d’Iroel Sanchez publié dans Granma International en langue française