Vaccin thérapeutique cubain contre le cancer du poumon

Correspondance de Resumen latino-américain à Cuba le 4 mars 2021

Candace Johnson, directrice de l’Institut de Cancérologie Roswell Park, fait l’éloge du vaccin cubain contre le cancer du poumon. Elle s’est entretenue avec la journaliste de CNN Christiane Amanpour à propos de l’innovation cubaine dans le domaine de la biotechnologie : nous travaillons tous pour améliorer l’humanité mais les cubains vont plus loin car ils sont déterminés à aider les personnes, spécialement les personnes souffrant de maladies dévastatrices.

CIMAvax-EGFhr est un vaccin en étape avancée pour le cancer du poumon composé par EFG (un facteur de croissance épidermique conjugué à une protéine externe et un adjuvant (le Montanide ISA51). Ce vaccin induit la fabrication d’anticorps qui s’unissent au récepteur du EFG (EFG-R), en rendant impossible l’interaction [EFGâ+ « EFG-R] et ainsi la tumeur se réduit considérablement.

Ce vaccin thérapeutique fabriqué par le Centre d’Immunologie Moléculaire de La Havane a été testé ces 5 dernières années à l’Institut pour le traitement du cancer Roswell Park aux Etats-Unis. Cet Institut termine une étude qui évalue l’efficacité du vaccin cubain connu sous le nom de CIMAvax dans le traitement du cancer du poumon.

En outre, il a été confirmé que le vaccin cubain affecte le facteur de croissance épidermique dont les cellules cancéreuses du poumon ont besoin pour se développer, montrant que les patients qui ont un cancer depuis longtemps avaient une réponse immunitaire très forte et que le vaccin thérapeutique réduisait les niveaux de ce facteur de croissance.

Candace Johnson explique que les cellules cancéreuses sont dépendantes de ce facteur de croissance et que, par conséquent, quand des facteurs de croissance sont présents, la tumeur se développe. Par conséquent, si on pouvait éliminer ce facteur chez le patient, la tumeur disparaîtrait peut-être.

Actuellement, des essais cliniques sont en cours dans ce centre et dans d’autres institutions de New York. Donc certains des concepts initiaux de ce vaccin thérapeutique ont été validés.

Johnson a déclaré que les immunologistes cubains sont les scientifiques les plus brillants et les plus innovants avec lesquels elle ait travaillé : ce sont des personnes véritablement extraordinaires. Elle a fait l’éloge du génie de l’immunologie cubaine car immuniser quelqu’un contre une protéine n’est pas chose facile.