Tourisme : 2019 sera une année de défis

dimanche 27 janvier 2019
par  Lissett Izquierdo Ferrer (Cubadebate)

Les résultats du secteur du tourisme en 2018, ses défis et ses prévisions pour le prochain calendrier ont été exposés mercredi à la table ronde télévisée par les autorités du Ministère de la bien nommée « industria sin humo » (le tourisme), l’ une des principales sources de revenus de l’économie nationale.


Le ministre, M. Manuel Marrero, a averti que 2019 serait une année de défis pour le tourisme cubain. « Le plan qui a été élaboré, a-t-il déclaré, ne repose pas seulement sur les lacunes constatées durant l’année sur le point de se terminer, mais tient compte du potentiel du secteur. » Le secteur du tourisme devrait recevoir 5 100 000 visiteurs internationaux et connaître une croissance de 7,4%. En outre, on estime que pour la première fois les recettes touristiques dépasseront trois milliards de dollars, ce qui représentera une augmentation de 17%. Lors de l’examen des chiffres communiqués en 2018, M. Marrero a estimé qu’il s’agissait d’une année difficile pour le secteur des loisirs en raison de l’impact du cyclone dévastateur Irma qui a frappé le pays en septembre 2017. « Bien que Cuba ait été prête en novembre pour le début de la saison haute, la perception des dommages causés par le phénomène météorologique s’est poursuivie pour de nombreux voyageurs » a déclaré le chef du ministère du Tourisme (MINTUR).

Les résultats du secteur ont également été influencés par les mesures décidées par le président des États-Unis, Donald Trump, qui sont entrées en vigueur en novembre 2017. Avant cette date, l’arrivée d’Américains sur l’île affichait une croissance de 175%, et, une fois les restrictions appliquées, elles ont chuté de plus de 40%. M. Marrero a reconnu que, de plus, l’industrie du tourisme a connu ses propres insuffisances. C’est ainsi que la saison haute n’a pas bien débuté. Il a précisé que des taux négatifs ont été enregistrés au cours des premiers mois ainsi qu’en juillet et en août, une tendance défavorable qui s’est légèrement inversée en novembre. Selon le ministre, une croissance cumulée de 6% a été obtenue jusqu’en décembre dernier, ce qui permettra d’atteindre le chiffre de 4 700 000 visiteurs internationaux. Même si l’objectif initial était de 5 millions d’euros, Cuba a enregistré 11 années consécutives record pour cet indicateur.

Selon le titulaire du MINTUR, la baisse de l’arrivée de voyageurs en provenance des États-Unis en novembre a été contenue, ce marché ayant connu une augmentation de 47%, alors que la majorité arrive dans le pays à bord de bateaux de croisière. Il a rappelé qu’en raison du blocus imposé par la Maison Blanche, les Américains ne peuvent pas se rendre sur l’île en tant que touristes. Les données fournies par le ministre indiquent que, à ce jour, le pays caribéen compte environ 817 000 croisiéristes, chiffre qui devrait passer à 850 000 à la fin de l’année.

M. Marrero a précisé qu’actuellement quelque 25 navires de 17 sociétés internationales opèrent à Cuba. Il a toutefois souligné que cette activité n’est considérée que comme un complément et que l’objectif principal est d’augmenter le nombre de séjours et de logements. Le ministre a expliqué que les causes externes, notamment les mesures de Washington, ne permettront pas de réaliser les plans prévus. Néanmoins, les revenus du tourisme devraient augmenter d’environ 5,8% cette année. « C’est quelque chose d’important », a déclaré M. Marrero. Il a également noté que l’efficacité a été maintenue et que cette année l’indice des coûts et des dépenses serait de 63 cents pour chaque CUC de revenu.

Plus de Cubains séjournent dans des hôtels

M. Marrero a déclaré que l’hébergement des Cubains dans les hôtels affiche une croissance de 35% , ce qui signifie qu’un peu plus d’un million de ressortissants passent au moins une journée dans les installations touristiques du pays. Les destinations les plus visitées sont Varadero et Cayo Santa María. « Il existe une stratégie visant à créer des offres compétitives et à tirer parti de la capacité disponible pour faire en sorte que de plus en plus de Cubains profitent de ces offres, a-t-il déclaré. Il reste beaucoup à faire dans ce domaine car notre engagement est de continuer à accroître l’accès pour les clients nationaux. »

La qualité de service en vue

Le tourisme cubain se distingue par ses valeurs naturelles, historiques et culturelles, ainsi que par sa sécurité. Par conséquent, il est nécessaire de tirer parti de ces potentialités tout en garantissant la qualité du service. Les enquêtes mensuelles du MINTUR auprès de 5 000 touristes confirment l’amélioration de la qualité. Cependant, M. Marrero a reconnu qu’il y avait des insuffisances. Selon le ministre, les plaintes les plus fréquentes concernent, par exemple, la variété de fruits et légumes, l’état des logements et du matériel, les difficultés d’échange d’argent et la nécessité d’une connexion Internet plus développée dans les hôtels. M. Marrero a annoncé qu’une des priorités pour 2019 sera d’étendre l’accès au réseau à toutes les chambres des hôtels du pays, y compris ceux à proximité des plages. Bientôt Cayo Santa María et Cayo Largo del Sur seront déclarées destinations connectées.

Investissements

Le tourisme est l’un des secteurs avec le plus d’investissements chaque année, principalement par le biais d’emprunts extérieurs. M. Marrero a indiqué que ce secteur se réalisait à 92%, avec des dépassements dans les activités de construction et d’assemblage, mais pas dans l’acquisition de nouveaux équipements, en particulier de voitures de location. Cette situation est due au fait que les contrats envisagés n’ont pas pu être conclus au moment opportun. « Aujourd’hui c’est un problème résolu, nous avons rentré un nombre important de voitures et les importations se poursuivront dans les mois à venir » a-t-il déclaré. En ce qui concerne les investissements, ils sont promus dans tout le pays et il ne s’agit pas seulement de construire de nouveaux hôtels. Un pourcentage important des plans d’investissement approuvés chaque année vise à moderniser le parc hôtelier. Cependant, il a reconnu que les ressources manquaient depuis longtemps, ce qui a conduit au vieillissement de certaines installations. M. Marrero a souligné que les arrangements commerciaux incluaient des contrats avec financement, ce qui a un impact sur les hôtels Riviera et Habana Libre .

Le développement du secteur a également permis la création de nouvelles destinations touristiques telles que Gibara, Sagua la Grande et Matanzas. Il a évoqué l’ouverture à Santiago de Cuba de l’hôtel Segundo Frente, conçu pour être le prototype du tourisme écologique à développer à Cuba.

Dans le cas de La Havane, le développement d’un tourisme de haut niveau est stimulé. En effet, sur 12 000 chambres, 44% appartiennent aux catégories 2 et 3, et il existe un marché, en particulier pour les hommes d’affaires qui demandent des hôtels de luxe, a-t-il prévenu. À l’heure actuelle, 36 hôtels sont en construction, ce qui permettra d’ajouter 18 000 nouvelles chambres, qui devraient être inaugurés à moyen terme.

Que le tourisme devienne vraiment la locomotive de l’économie

À un autre moment de son discours, M. Marrero a souligné qu’il n’était pas encore acquis que le tourisme soit la locomotive de l’économie du pays. « Nous évoluons et nous avons le potentiel, mais il est nécessaire de mettre en place les rouages essentiels. » Comme l’a déclaré Miguel Díaz-Canel, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, l’industrie nationale manque de soutien et, à cette fin, un groupe de travail a été créé pour évaluer chaque mois les progrès réalisés et les difficultés rencontrées ainsi que l’articulation avec les autres branches de l’économie.

Secteur non étatique : alliance bénéfique

Concernant les liens avec le secteur non étatique, le ministre a déclaré que, malgré les problèmes rencontrés, ce partenariat est bénéfique. Il a montré que le manque de chambres d’hôtel était compensé par le boom de l’offre privée. Il a rappelé que depuis le 7 décembre, lorsque les nouvelles règles du travail indépendantsont entrées en vigueur, le ministère du Tourisme dialogue avec les personnes liées à l’hébergement touristique. « C’est un devoir de les soutenir », a déclaré M. Marrero. Il a fait valoir que MINTUR est l’une des organisations qui entretient la relation la plus directe avec le secteur non gouvernemental. Il a expliqué que les agences de voyages avaient signé des contrats avec 2 000 propriétaires, 400 restaurants et 900 transporteurs. La contribution à la maintenance des hôtels est également importante, pour laquelle quelque 2 500 accords ont été conclus avec des coopératives non agricoles.

Un développement respectueux avec l’environnement

M. Alexander Sierra, Directeur du développement de MINTUR, a déclaré qu’à Cuba, comme dans d’autres pays, le tourisme repose sur l’utilisation des ressources naturelles. Sur l’île, 114 pôles touristiques ont été identifiés - principalement dans les zones ensoleillées et les plages - et certains d’entre eux commencent à être exploités. Selon M. Sierra, le pays a un potentiel évalué à 400 000 chambres et n’en possède actuellement que 17% . Il a souligné que les caps Las Brujas (Villa Clara) et Guillermo (Ciego de Ávila), ainsi que Playa Pesquero (Holguín) étaient déjà à pleine capacité tandis que s’ouvraient de nouvelles zones de développement telles que Cayo Paredón et Uva Caleta, à Ciego d’Ávila, Cayo Cruz à Camagüey, la péninsule de Ramón à Holguín et Ancón à SanctiSpíritus. M. Sierra a souligné l’engagement absolu du secteur en matière de protection de l’environnement. Parmi les actions figurent la mise en place d’une stratégie environnementale, l’interdiction d’installations situées à proximité du littoral, l’utilisation de systèmes de chauffage solaire et de lampes LED et l’installation d’usines de dessalement.

Pour plus d’aventures

Campismo Duaba, à Baracoa. Photo : Archives

À l’initiative du chef de la Révolution, Fidel Castro , le « Campismo Popular » a vu le jour en 1981 avec l’objectif de créer une option de loisirs pour le peuple cubain. Aujourd’hui, cet objectif est renforcé. Cette année-là, il n’y avait que 6 installations et elles se trouvaient à Pinar del Río. Actuellement, il y en a 97 réparties sur tout le territoire national, dont quatre sont destinées au tourisme international. Selon Débora María Henriquez Lorenzo, présidente du Popular Campismo Empresarial Group , sur les 4 568 logements, 3 184 sont disponibles, avec une capacité de 13 909 personnes. Lors de son intervention à la table ronde, elle a précisé que les 1 384 logements inutilisables sont concentrés dans la province de Mayabeque, où se trouvent sept installations fermées : El Narigón, Las Cuevas, Las Terrazas, El Mirador, Puerto Escondido, Mampostón et Playa Amarilla. La Villa Caonao à Villa Clara et La Herradura à Artemisa restent également inexploitées car il s’agit de logements hérités d’autres organismes qui nécessitent des réfections intégrales.

Les données estimées indiquent qu’à la fin de l’année en cours, les installations de Campismo Popular comptaient 759 477 vacanciers et que le nombre de jours-résidents s’élevait à 2 327 000, avec une durée moyenne de séjour de quatre jours. Une occupation de 52% a été enregistrée . Au cours de cette période, les efforts ont portés sur la mise en place d’excursions et de nouveaux espaces de loisirs tels que les barbecues et les bars, sur l’amélioration des espaces sportifs et récréatifs et sur le confort des chambres. Si l’on tient compte des réclamations des clients, la qualité des services continue d’être une priorité, objectif poursuivi dans le plan de développement à court, moyen et long terme. Parmi les objectifs, il convient de citer la récupération des logements inexpolités et l’amélioration des normes de qualité. Henriquez Lorenzo a rappelé qu’il était possible de réserver l’offre souhaitée à partir de n’importe quelle province. Cependant, il a indiqué qu’il était nécessaire d’améliorer encore ces mécanismes de réservation pour les rendre plus efficaces, avec l’ouverture de points de vente itinérants. Il a précisé que les réservations étaient déjà ouvertes pour le premier trimestre de l’année prochaine, étape pour laquelle 350 logements actuellement en travaux seront prêts

Les 500 ans de La Havane, un prétexte

Un projet ambitieux vise à restaurer des espaces emblématiques de La Havane à l’occasion de son 500e anniversaire. Photo : Gouvernement de La Havane.

Le Salon international du tourisme , FitCuba 2019 , célébrera également le demi-millénaire de La Havane. Le rendez-vous aura lieu du 6 au 11 mai dans le complexe militaire historique de Morro Cabaña. Il sera dédié à l’Espagne, en tant qu’invité d’honneur, et à la présentation des événements. Xonia Beltrán, déléguée de MINTUR sur le territoire, a confirmé la participation d’importants voyagistes, compagnies aériennes et des principaux partenaires de Cuba. Pour fêter les 500 ans de la capitale, chaque installation dispose d’un plan d’action allant de l’amélioration de l’image et de l’environnement au renouvellement des équipements et des services afin de faire de La Havane une destination touristique différente, compatible avec son statut de « ville merveilleuse du monde moderne » :

  • Récupération de 1 121 logements fermés.
  • Ouverture de 12 nouveaux établissements d’hébergement touristique, comprenant les hôtels Linea et N, l’Hôtel Cueto, le Marques de Monte Hermoso, le Gran Hotel, les Prado et Malecón, l’Hôtel Vedado Azul, l’Hotel Universitario et les Portales de Paseo.
  • Restauration importante de la Villa de Campismo « Marbella », à Guanabo.
  • Début de la construction de cinq nouveaux hôtels, y compris le New York.
  • Réparations diverses, peinture des façades, réfection des enseignes lumineuses et des éclairages extérieurs dans les hôtels de Deauville, Lincoln, Riviera, Habana Libre, Séville, Cohiba, Colina, Vedado St Johns, Neptune Triton, Copacabana, etc.
  • Création d’un nouveau service destiné aux familles dans le complexe de La Giraldilla.
  • Réaménagement et reconversion du restaurant La Ferminia.
  • Reconversion du cercle social José Antonio Echeverría en club récréo-gastronomique Habana 500.
  • Ouverture de trois nouvelles installations de loisirs : le Beatles Bar, le Havana Discoteca et le Cena-Concert Complex à Comodoro.
  • Améliorations globales et augmentation des zones de desserte et nouveaux services dans le centre « Mi hacienda Guanabito ».
  • Réaménagement général du terrain de golf de Capdevila.
  • Réparation importante du jardin japonais et des espaces extérieurs du Complejo 1830, ainsi que du palais des métiers d’art et de la galerie marchande en plein air de l’hôtel Cohiba.
  • Améliorations dans les marinas de Tarará et Hemingway.

20 novembre : Journée du tourisme cubain

Photo : Irene Pérez / Cubadebate.

Manuel Marrero Cruz, ministre du Tourisme, a déclaré qu’à partir de l’année prochaine, la Journée du tourisme cubain sera célébrée dans le pays tous les 20 novembre en reconnaissance à tous ceux qui travaillent dans le secteur, selon l’agence ACN. La date est choisie en référence à celle de la création de l’Institut national de l’industrie du tourisme en 1959, a expliqué le ministre lors de son intervention à l’occasion de la table ronde destinée à informer sur les résultats de l’activité en 2018 et les projections à court, moyen et long terme. Il a souligné que son intervention était liée à la volonté de la Révolution d’organiser et de renforcer le développement du tourisme et a rappelé que le responsable de cette institution, bien qu’ayant à l’époque la responsabilité de Premier ministre, était le commandant en chef Fidel Castro. « Pour cette raison, a-t-il dit, ce sera la date du tourisme révolutionnaire et en 2019, il aura 60 ans. » Il a déclaré que le secteur compte actuellement 108 000 travailleurs, dont 42% de femmes, 32% de moins de 35 ans et 21% de diplômés universitaires grâce au travail de la Révolution.

M. Marrero Cruz a souligné que 2019 serait un défi pour le tourisme et que toutes les institutions avaient élaboré un plan, non pas basé seulement sur les insuffisances constatées en 2018, mais sur les potentialités existantes. « L’année prochaine, 5 100 000 visiteurs sont attendus, ce qui représente une augmentation de 7,4%, a-t-il déclaré. Cela devrait également augmenter le taux d’occupation des hôtels et les revenus liés au tourisme. » Le ministre a affirmé que ce serait une période de grand mouvement grâce, entre autres, aux événements prévus à l’occasion des 500 ans de La Havane, à la Foire internationale du tourisme et au vaste processus d’investissement qui sera mené dans tout le pays.


Article de Cubadebate ici

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 33

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3958/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)