Anatomie et physiologie de la bureaucratie

mardi 10 septembre 2019
par  Graziella Pogolotti Jacobson

Apprivoisé et plein de grâce, le lézard reprend sa queue s’il est accidentellement mutilé. Une résilience similaire existe chez de nombreuses espèces qui peuplent notre univers. La bureaucratie est l’une d’entre elles. 

Des campagnes sont régulièrement menées pour le supprimer, mais le phénomène réapparaît, pervers et arrogant, avec la capacité de multiplication caractéristique des cellules malignes.

Article publié dans le quotidien cubain GRANMA, traduit par nos soins.

Plus nocif et avec plus de force que l’escargot africain, il envahit tout.

Ce n’est pas un phénomène associé uniquement au socialisme. Il a eu du beau temps ailleurs, comme l’ont prévenu à l’époque des écrivains comme Balzac et Gógol, le premier s’inscrivant dans une France bourgeoise en pleine expansion et l’autre dans une Russie arriérée et périphérique dans laquelle prévalait encore un régime de servitude.

’Mal de beaucoup, consolation des fous’, dit le proverbe populaire avec sa sagesse invétérée.Pour nous, cependant, le problème a des conséquences encore plus grandes. Cela constitue une contradiction antagoniste dans un processus d’édification socialiste. Les plantes parasites, dans le plus complexe de la jungle, sucent les éléments nutritifs des arbres les plus puissants. Ils les dissèquent et les effondrent. En termes de pathologie sociale, l’action et la pensée bureaucratiques freinent le développement des forces productives, induisent la stagnation lorsqu’il est nécessaire d’imprimer une dynamique renouvelée, ternissent l’image de l’État lorsque la réaffirmation de son rôle est imminente et, surtout, Au milieu de difficultés bien connues, il introduit des causes inutiles de gêne chez les personnes qui joueront un rôle de plus en plus important.

Je me souviens de mes études au lycée que l’anatomie était centrée sur la description des organes qui composent le corps humain. Nous avions dans l’école des échantillons d’ossements et un crâne avec lesquels nous aimions jouer pour tenter de faire naître la peur et en tant que manifestation du défi de l’adolescence devant les règles établies par l’institution. La physiologie était plutôt la science consacrée à l’étude du fonctionnement et des interactions des composants d’un corps vivant. Les deux se complètent, bien que l’anatomie, illustrée dans le célèbre tableau de Rembrandt à une époque condamnée pour des enquêtes hérétiques, s’appuie, de la part des enseignants et des disciples, sur un cadavre. Après le déroulement de la métaphore, lorsqu’il s’agit d’une analyse urgente du phénomène bureaucratique, il faut revoir l’histoire et, scalpel à la main, entrer dans le présent.

’Mon travail, c’est vous’, disait un slogan oublié d’une époque qui semble lointaine. En vérité, le bureaucrate est au service de l’administration publique, d’un pays en révolution, c’est-à-dire du peuple. En tant que citoyen et responsable d’un petit lieu de travail, je me sens victime d’inefficacité, de manque d’orientation, de procrastination - laissant le lendemain pour ce qui peut être fait aujourd’hui -, de la prolifération infinie d’efforts et de documents, ainsi que l’arrogance caractéristique du comportement de certains fonctionnaires. En conséquence de tout cela, je passe de l’exaspération à la paralysie.

Conscients des problèmes en jeu, les dirigeants de la Révolution ont tenté d’arrêter tôt les tendances bureaucratiques. Comme dans d’autres cas, l’interprétation des indications provenant des plus hauts niveaux est tombée entre les mains d’exécuteurs complaisants et accommodants, déjà victimes de la bactérie qui transmet la pathologie de la pensée bureaucratique. Avec l’oubli des essences, ils ont accompli la tâche formellement. Il y avait un cimetière de machines à écrire dans les environs de la Calzada de Rancho Boyeros. Au début des années 60, le commandant Ernesto Che Guevara a mis en garde contre les déformations pouvant résulter de la création d’organigrammes selon des modèles abstraits, sans tenir compte de la nécessité des postes et des fonctions que les occupants de chaque poste devraient remplir. .

La bureaucratie est une façon d’agir et de penser. Cette pathologie intègre la surdité croissante avant les raisons de l’interlocuteur et avant les matières qui affectent les masses. Plus nocif et avec plus de force que l’escargot africain, il envahit tout. Il concerne le demandeur de terres inexploitées, les demandeurs des droits accordés pour la réparation de logements et s’étend au monde de la recherche et à l’Académie. Pendant longtemps, je me suis senti stimulé par la nécessité de régler le problème. Je ne l’ai pas fait parce que je n’ai pas répété ce qui avait été dit dans un emploi précédent. À présent, je n’ai pas l’intention de présenter les conclusions d’une analyse rigoureuse. J’émets un appel parce que les circonstances l’exigent de toute urgence.

L’augmentation des salaires au profit du secteur de l’économie budgétisé,au milieu dela chaleur aberrante de l’été, a donné lieu à une approbation générale. Beaucoup auront accès à plus de produits dansle marché agricole. Les mères devraient penser aux chaussures et aux uniformes scolaires des enfants en âge de grandir. Certains pourront profiter d’autres options de loisirs dans les mois de vacances. Il n’est pas nécessaire d’avoir une boule de cristal pour discerner que nous ne sommes pas confrontés à une mesure isolée. C’est un premier pas pour continuer à progresser dans un réaménagement complet. Dans ce contexte, afin d’obtenir les meilleurs résultats d’aujourd’hui et de demain, il est imposé de lutter contre les attitudes bureaucratiques dans toutes les sphères de la société. Il n’y aura pas de trêve, car nous connaissons la capacité de reproduction du phénomène. Semblable à la jicotea, il protège avec précaution la tête dans la carapace pour apparaître plus tard, lorsque la tempête passe.

Comme hypothèse initiale pour connaître le phénomène bureaucratique, j’ai osé mettre en évidence deux catégories:le bureaucrate de guichet et celui qui se réfugie derrière les écrans, parfois enveloppé dans la climatisation. Avec celui du guichet, moins payé, on bute tout simplement. Il a le non peint sur le visage, il ignore les règles d’une supériorité lointaine dans le temps et dans l’espace. Il n’écoute pas, il est déconcentré, peut-être attentif à la marchandise qui est sur le point d’arriver avec l’expédition la plus proche.

Moins visible, le bureaucrate caché derrière les écrans, inaccessible, encombré de réunions, soumis à des routines ponctuées, peut conduire à des problèmes plus vastes, car l’action dans les circonstances spécifiques d’un domaine productif donné, demande initiative et créativité, exige de définir des conceptions tempérée à différentes réalités, sans contrevenir aux normes qui régissent l’ordre général du pays.

Il est urgent de souligner le professionnalisme de l’administration, de mettre à jour les principes éthiques de chaque domaine, de prendre les mesures nécessaires pour garantir le respect de la responsabilité individuelle, qui ne peut être diluée dans l’anonymat d’un groupe, même si ce dernier exerce le rôle qui lui correspond.

Il fautapprendre à nous familiariser avec une réalité contradictoire, où aujourd’hui, comme cela a toujours été le cas, se mélange des« déchets ankilosés »et des volontés de rénovation. Pour ce faire, ainsi que Fidel et Che l’ont compris et que Raúl et Díaz-Canel continuent de le faire, il est nécessaire d’animer le feu purificateur de la critique et de l’autocritique. Parce que, comme jamais auparavant, nous ouvrons des routes dans la forêt pour que rien ne gêne la luciditéde notre regard, tout en nettoyant le chemin des mauvaises herbes. 


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 33

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3958/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)