Priorité à la production alimentaire

Améliorer les performances agricoles
mardi 1er octobre 2019
par  Posté par Roger Grévoul, Rédaction AHORA

Ci-dessous deux articles publiés sur le site AHORA de la région d’Holguin, consacrés à l’agriculture et à la production alimentaire, deux priorités à Cuba.

Priorité à la production alimentaire et amélioration des performances agricoles sont d’autant à l’ordre du jour que sévit avec toujours plus de vigueur et de férocité le blocus renforcé des Etats Unis

Holguín : Le secteur agricole donne la priorité à la production alimentaire

La saison de semis de produits agricoles actuelle qui se déroulera jusqu’en février dans la province de Holguín donnera la priorité à la production de légumes et d’haricots, dans le cadre des actions entreprises par le Ministère de l’Agriculture destinées à encourager des cultures agricoles prioritaires. 

Les agriculteurs de la région assumeront l’essentiel de ce programme, tandis que les entités étatiques seront responsables du reste des zones à planter, principalement Mayari-Cueto, Limoncito, La Yuraguana, Velasco et Beola, qui se distinguent par leur potentiel productif.

Carlos Alberto Ricardo Ledea, spécialiste de la délégation provinciale de l’agriculture, a déclaré que le plan de semis global pour cette période est estimé à 32 400 hectares, dont 19 000 seront consacrés aux légumes et céréales, dont la production devrait augmenter après l’installation des systèmes d’irrigation.

En ce sens, la province a étendu ses investissements dans les principales entités agricoles du territoire jusqu’à présent cette année, en particulier dans les zones tirant profit du transfert d’eau Est-Ouest, notamment Mayari, Cueto, Velasco et Rafael Freyre.

Ricardo Ledea a également souligné la disponibilité dans le secteur du parc de machines pour l’aménagement du terrain et d’autres outils qui, en raison des limitations de carburant, pourraient être utilisés comme moyens alternatifs, en particulier la force de traction animale.

Les plans de semis ont lieu sur les territoires de Holguín par étapes depuis environ cinq ans sur près de deux mille hectares.

Aujourd’hui, on estime que l’on atteindra la plus grande superficie des cinq dernières années avec les 32 400 hectares engagés, a-t-il déclaré.

Redacción ¡ahora !

Holguín : Des experts cherchent à améliorer les performances agricoles

Les experts en santé végétale de Holguín suggèrent de modifier les périodes traditionnelles de plantation de haricots.

Photo : Elder Leyva

Les ravages du changement climatique nous poussent à modifier les périodes traditionnelles de semis de haricots. Les experts en santé des végétaux de la province de Holguín estiment que les transformations doivent être assumées dans le calendrier établi depuis des années. 

Leurs conclusions sont basées sur des observations détaillées effectuées sur le terrain et documentées par le département de la protection des végétaux, de la signalisation et de la prévision des parasites lors de campagnes de semis et de récoltes correspondant à la période 2015-2018.

Ils ont également pris en compte les résultats des enquêtes faites auprès des producteurs de l’Est de Cuba.

Il est nécessaire d’obtenir de meilleurs rendements agricoles, en tant que l’un des moyens de contribuer à l’augmentation de la production dans le pays, l’État cubain allouant chaque année environ deux milliards de dollars aux importations de produits alimentaires, selon des données publiques.

L’État consacre environ 2 milliards de dollars par an aux importations de produits alimentaires.

Photo : Aldia.cu

DES TRANSFORMATIONS DANS LES CHAMPS ET LES ESPRITS

D’après les observations faites, le semis de haricots, qui a généralement lieu entre septembre et janvier, devrait se dérouler du 15 octobre à la fin novembre dans les municipalités de Holguín, Gibara, Rafael Freyre, Banes, Cacocum, Antilla et Calixto. Garcia, a déclaré Jose Rubio Ventura, directeur du département de la protection des végétaux sur le territoire.

’Les municipalités de Moa, de Sagua de Tanamo, de Frank Pais, de Mayari et de Cueto seraient exclues du règlement proposé, car notre étude a révélé que les dommages causés par des ravageurs et des maladies dans ces zones étaient inférieurs à ceux d’autres régions’, a-t-il expliqué.

Pour ce qui est des agriculteurs des municipalités de Baguanos et d’Urbano Noris, la période optimale pour le semis s’étend d’octobre à décembre, c’est-à-dire la période traditionnelle de ces régions.

Les changements dans les plans de semis des sept premières municipalités susmentionnées sont justifiés, explique Rubio Ventura, en raison de la hausse de la température, qui a dépassé les 34 degrés au cours des années évaluées.

« Les périodes systématiques de sécheresse sont à l’origine de cette situation aussi défavorable, laquelle contribue à l’apparition de parasites et de maladies. Tout cela provoque des déséquilibres physiologiques qui se manifestent dans les cultures d’haricots, qui entraînent la perte de feuilles et de fleurs ainsi que la maturité précoce », a ajouté le spécialiste.

Sur la base de ses recherches sur le terrain et en laboratoire, Yunia Morales Gonzalez, spécialiste en entomologie et extension agricole, souligne que les températures élevées enregistrées au cours des années étudiées accélèrent les cycles biologiques de la mouche blanche, des Palmi Trips et d’autres papillonstransmetteurs de virus dans les plantations de haricots.

Morales a affirmé que l’on pourrait réduire considérablement l’action destructive des ravageurs susmentionnés avec la modification des périodes de semis suggérée.

Dans la coopérative de production agricole Congreso Campesino en Armas, située à Mallorquin, village de Velasco, ses associés ont convenu de planter toutes les fèves en octobre. Son président, l’agronome Leonardo Carralero Torres, a déclaré qu’ils devaient rester parmi les plus gros producteurs de céréales de la municipalité de Gibara.

« Nous avons fait partie de la surveillance effectuée dans la région par les spécialistes de la santé des végétaux et, avec les observations faites entre tous, nous nous rendons compte que les semailles de septembre ne sont pas réalisables, de même que celles de décembre et jusqu’au 15 janvier. Nous concluons que ceux du 15 octobre au 15 novembre donnent de meilleurs résultats. Lors de récoltes des semis faites plus tard,soit jusqu’endécembre, les rendements n’ont pas atteint unedemi-tonnepar hectare », a-t-il expliqué.

Redacción ¡ahora !


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 33

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3958/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified