Cuba et l’UNESCO : 73 ans d’une relation historique

lundi 7 septembre 2020
par   Yahima Esquivel Moynelo

L’histoire des relations diplomatiques entre Cuba et l’UNESCO remonte aux origines de la création de l’Organisation.

L’entrée officielle de la République de Cuba à l’UNESCO a lieu le 29 août 1947 . Ainsi, la relation historique de l’Organisation avec notre pays s’est officialisée, complétée des mois plus tard, le 17 novembre 1947, par la création de la Commission nationale cubaine de l’UNESCO (CNCU), qui serait chargée de promouvoir la coopération entre l’Organisation internationale et les institutions et organisations nationales dans tous les domaines de compétence de l’Organisation.


Un événement important dans cette phase initiale des relations entre Cuba et l’UNESCO s’est produit en 1948 lorsque la IIIe Conférence générale de l’Organisation a adopté la première décision portant création d’un Bureau de l’UNESCO en dehors de son siège à Paris. La Havane abriterait un Centre régional de l’UNESCO pour l’hémisphère occidental inauguré en 1950 qui, des décennies plus tard, et jusqu’à aujourd’hui, deviendrait le Bureau régional de l’UNESCO pour la culture pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Cependant, c’est la mise en œuvre du projet social cubain, après le triomphe révolutionnaire du 1er janvier 1959, qui marque un tournant dans l’activisme de notre pays à l’UNESCO. Cela répondait à la coïncidence des valeurs et principes fondateurs de l’Organisation avec le vaste programme de transformations sociales, culturelles et éducatives entrepris par la révolution naissante.

Cela a été confirmé par le commandant en chef, Fidel Castro, dans son discours prononcé devant le Conseil exécutif, lors de sa visite à l’UNESCO en mars 1995 :

« Le projet social de la révolution cubaine, tant dans les domaines de compétence de l’UNESCO, l’éducation, la culture, la science et la communication, que dans les domaines de la santé, des femmes, de la jeunesse et de l’enfance, est pleinement identifié avec les idéaux constitutifs de cette Organisation et offre à la société cubaine un champ d’excellence pour sa réalisation ».

Depuis lors, l’UNESCO est devenue un espace pour faire connaître les réalisations et les progrès de Cuba dans les domaines de l’éducation, de la culture, de la science et de la communication. La coopération conjointe a permis d’éradiquer l’analphabétisme, de promouvoir l’éducation en tant que droit de l’homme fondamental, la science en tant que fonction de l’homme, le plein accès à la culture, la protection du patrimoine et la réduction du fossé technologique, entre autres.

De même, l’avant-garde intellectuelle cubaine engagée dans le développement de Cuba, dès le premier instant, était liée au travail avec l’Organisation, en promouvant les principes et les valeurs de l’UNESCO dans son travail. Parmi eux, il convient de souligner Juan Marinello, Alejo Carpentier, Julio le Riverand, Vicentina Antuña, Núñez Jimenez, Armando Hard, Alfredo Guevara, Miguel Barnet, Alicia Alonso, Eusebio Leal et Silvio Rodríguez.

Tout au long de ces années, nombreux sont les programmes et projets qui ont été développés dans le feu des relations entre Cuba et l’UNESCO.

L’accompagnement précoce de l’UNESCO à la campagne d’alphabétisation cubaine en 1961 et la reconnaissance internationale de l’Organisation du système éducatif cubain, ainsi que l’engagement du gouvernement de l’île à assurer une éducation publique, inclusive, gratuite et abordable, pourraient être soulignés. qualité tout au long de la vie, comme en témoigne le Rapport mondial de suivi sur l’éducation 2020. De nombreux prix ont été reçus dans ce secteur, en particulier dans le domaine de l’alphabétisation, comme le Prix UNESCO Roi Seijon pour la méthode cubaine de l’alphabétisation « I YO SI PUEDO"

Dans le secteur de la culture, nous pouvons souligner l’engagement de notre pays avec la ratification et la mise en œuvre de toutes les conventions culturelles et autres instruments normatifs de l’UNESCO dans ce domaine, visant à la protection du patrimoine culturel et à la promotion et au respect du diversité culturelle.

Cela a été démontré par l’inscription de 9 sites cubains comme sites du patrimoine mondial (ce qui place Cuba comme le premier pays des Caraïbes avec les sites les plus inscrits et le 5e en Amérique latine) ; 4 éléments déclarés patrimoine immatériel de l’humanité ; et plus récemment, en 2019, La Havane et Trinidad ont été déclarées villes créatives de l’UNESCO.

Il faut souligner un projet symbolique particulier pour Cuba et pour l’UNESCO : la campagne internationale lancée pour sauver la Vieille Havane en 1982.

Lors d’une cérémonie sur la Plaza de la Catedral, le directeur général de l’UNESCO de l’époque, Amado M`Bow, a reçu des mains du Dr Armando Hart Dávalos et en présence du commandant en chef Fidel Castro, le texte de l’accord 1494 du Comité exécutif du Conseil des ministres par lequel le plan d’action pour la conservation et la restauration du centre historique de la Vieille Havane et de son système de fortification a été approuvé.

Aujourd’hui, un nouveau projet, également de grande envergure, unit Cuba et l’UNESCO dans un nouveau but : le projet transculturel Cuba, Caraïbes et Union européenne, qui vise à s’imposer comme un pôle régional de formation culturelle ayant Cuba pour épicentre . Un projet qui cherche à renforcer les capacités de la jeunesse des Caraïbes et d’Amérique latine dans divers domaines, tels que la création, les industries créatives, la gestion du patrimoine, les métiers liés à la conservation et à la restauration, la photographie et l’audiovisuel, entre autres. .

Dans le domaine de la science, Cuba a maintenu une présence importante dans les organes intergouvernementaux de l’UNESCO. L’organisation a reconnu la réponse solidaire engagée de notre pays dans la lutte contre Ebola en Afrique et plus récemment contre le COVID 19. Deux prix cubains composent le système de 23 prix internationaux UNESCO : le Prix UNESCO-Carlos J. Finlay pour Microbiologie et le Prix international UNESCO José Martí, dans le cadre de cet engagement en faveur du développement et de la promotion de la science fondée sur le développement.

L’engagement à protéger et à prendre soin de l’environnement a également été un domaine qui a favorisé la coopération avec l’Organisation. Cuba possède 6 réserves de biosphère déclarées par l’UNESCO, qui effectuent un travail important et internationalement reconnu.

D’autre part, l’Agence a également servi de plateforme pour dénoncer l’ordre mondial injuste de l’information et de la communication, la gouvernance d’Internet ou l’éthique et la sécurité dans le cyberespace.

Il est important de souligner le travail réalisé pour la préservation du patrimoine documentaire à travers le Programme Mémoire du monde, au Registre international duquel Cuba est honorée d’avoir trois collections inscrites au Patrimoine documentaire de l’humanité, à savoir : les bulletins d’information cinématographique de l’ICAIC, le travail par José Martí et Ernesto Che Guevara.

Cuba a eu le soutien de l’UNESCO pour faire face à l’impact du blocuséconomique, commercial et financier que les États-Unis imposent à Cuba. Ses propriétés ont été le théâtre de la dénonciation de cette politique inhumaine et sa contribution est venue de la main d’une coopération opportune et responsable dans tous ses domaines de compétence.

Et le fait est que la coopération a toujours été au centre des relations entre Cuba et l’Organisation, sur lesquelles le commandant en chef a exprimé :

« Cuba apprécie les efforts consentis par l’UNESCO en faveur du développement de programmes de collaboration, dans les domaines de compétence de l’Organisation, Cuba est très heureux d’avoir historiquement maintenu une relation étroite avec l’UNESCO et se réjouit d’avoir reçu le soutien de l’organisation dans un nombre considérable de programmes de développement dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture. Permettez-moi d’exprimer ici la reconnaissance par Cuba de la sensibilité manifestée par l’UNESCO envers nos besoins et nos urgences et envers les énormes efforts consentis par le peuple cubain dans ces domaines ... Nous pouvons nous sentir fiers d’avoir correspondu à cette compréhension et à cette confiance, en pouvant montrer au monde les résultats que nous avons obtenus ’

Comme notre pays, l’Organisation a également subi un chantage financier de la part de celui qui en était son principal contributeur et qui a fini par l’abandonner en 2018 et avec elle, à ses fins nobles et louables. Cuba, malgré la situation financière complexe qu’elle a traversée à différentes époques, a toujours honoré ses engagements et ses responsabilités en tant qu’État Membre.

Tout au long de ces années, les relations se sont développées au plus haut niveau, comme en témoignent les visites dissemblables des deux parties. Les visites au Siège effectuées par le commandant en chef Fidel Castro en mars 1995, la visite du président Raúl Castro en février 2016 et du président Miguel Díaz-Canel en novembre 2018 se démarquent. En revanche, huit des onze Les directeurs généraux que l’Organisation a reçus se sont rendus sur l’île, certains d’entre eux à plus d’une occasion. La plus récente a eu lieu en décembre 2019 par son actuelle directrice générale, Audrey Azulay.

Au cours de plus de sept décennies de relations ininterrompues, Cuba a intégré de nombreux organes intergouvernementaux dans tous les domaines du mandat de l’UNESCO, à partir desquels elle a non seulement promu les réalisations de notre pays, mais a également mis nos expériences et expériences à la disposition de l’Organisation. connaissance dans tous ses domaines de compétence, dans un engagement franc en faveur de la coopération internationale, du multilatéralisme et de la solidarité.

Actuellement, Cuba est membre du Conseil exécutif, l’organe directeur de l’Organisation, chargé de suivre son programme et budget et de mettre en œuvre les décisions prises par la Conférence générale. Il est également membre des organes intergouvernementaux du Programme MOST pour les transformations sociales, du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) et du Programme d’éducation physique et sportive (CIGEPS). Il a récemment terminé son mandat au sein des Comités du patrimoine mondial et du patrimoine immatériel.

Au cours de ces années de travail intense, la participation des organes et institutions nationaux compétents dans les domaines de l’UNESCO a été fondamentale et ils ont certainement contribué au renforcement des relations historiques entre Cuba et l’Organisation.

Les salles de l’UNESCO ont accueilli d’importantes expositions de peintres cubains, des représentations artistiques et des conférences liminaires de notre intelligentsia.

73 ans après avoir rejoint l’UNESCO, notre pays renouvelle son engagement auprès de cette Organisation dans la recherche de la paix et la promotion du développement durable. Nous continuerons de défendre sa nature multilatérale et intergouvernementale, ainsi que ses valeurs et principes fondateurs, pleinement valables pour faire face aux défis et défis mondiaux actuels.


Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 35

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4531/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)