Brèves de la semaine

jeudi 3 décembre 2020
par  Philippe Mano

La réponse de Cuba à Macron
Dans son éloge de Maradona le Président Macron s’est cru inspiré de critiquer la relation entre le footballeur et Cuba. Initiative insensée qui ne peut que nuire aux bonnes relations entre nos deux pays. Nous avons déjà publié le communiqué de CCF en réaction. Nous publions ci dessous la réponse de Cuba par un article fort digne, dans sa présentation initiale.

Le reproche de Maradona et Macron
.
Comme beaucoup dans le monde, le président français Emmanuel Macron pleure la mort de Maradona et dévoile un texte démontrant une connaissance du football et pas un peu de sensibilité poétique. Quarante-cinq lignes dans lesquelles il trace un profil d’aujourd’hui reconnu comme le meilleur footballeur de tous les temps. Cependant, dans l’avant-dernier paragraphe, il semble qu’un air inclassable pénètre par une ouverture à l’endroit où il écrit et tend son pouls : « Diego Maradona - écrit le président - connaîtra également cette joie populaire dans d’autres domaines. Mais ses visites chez Fidel Castro et Hugo Chávez auront le goût amer de la défaite. C’est sur le terrain que Maradona a fait la révolution. »
L’affirmative a la saveur classique du coup de pistolet au milieu d’un concert.
Comment est-il possible de gâcher le style comme ça ?
Le président saura-t-il quelles étaient les relations humaines entre Maradona, Fidel et Chávez ?
Nous les Cubains le savons très bien et c’est pourquoi nous avons le droit d’être offensés.
Il faudrait commencer par lui préciser qu’il ne s’agissait pas de « visites », car ces rencontres répétées au fil des ans, à toute heure du jour ou de la nuit, et dans lesquelles il rayonnait d’une admiration typique des frères, ne peuvent être classées comme telles.
Toutes ces images, mots, déclarations à l’intérieur et à l’extérieur du pays - beaucoup au fil du temps - sont très bien retenus et depuis la mort de la star argentine, ils sont redevenus d’actualité dans le monde, où ils sont montrés comme le témoignage d’une fraternité sans fissure. , parce que Maradona a non seulement parié sur les causes des humbles inhérentes à toute révolution respectée, mais aussi les a défendues jusqu’à la dernière seconde de sa vie.
Pourquoi alors offenser la mémoire de nos 10 et affirmer que ces visites auront "le goût amer de la défaite" ?
Goût amer pour qui et sous quelles perspectives ?
Ne reconnaissez la révolution de Maradona que sur le terrain de jeu et non à l’extérieur, pourquoi ?
Quoi qu’il en soit, et avec le plus grand respect pour le Président, nous devons lui rappeler qu’il existe de nombreux exemples de ce que l’Histoire retiendra comme une amitié sincère et exempte de ragots, des exemples qui - comme l’a dit Voltaire - « corrigent bien mieux que des réprimandes ».
Auteur : Rolando Pérez Betancourt Internet@granma.cu
27 novembre 2020 00:11:23

Cuba et la France préparent la réunion de la commission économique bilatérale
Le ministre cubain du Commerce extérieur et de l’Investissement, Rodrigo Malmierca, a présenté jeudi dernier les détails des préparatifs de la réunion de la Commission économique bilatérale Cuba-France.Sur son compte Twitter, Malmierca a commenté une réunion de travail avec l’ambassadeur de France, Patrice Paoli, avec qui il a échangé sur le bon état des relations économiques mutuelles. Les autorités des deux pays ont exprimé à différentes époques la volonté de renforcer les liens économico-commerciaux, qui se traduit côté français par les efforts de la direction générale du Trésor de ce pays et de l’Agence française de développement, qui encouragent toutes deux les entrepreneurs français à négocier avec leurs homologues cubains. Plusieurs projets importants de la vie économique cubaine sont attribués à des entreprises françaises dans le domaine du développement et des infrastructures, un exemple de la position que les autorités cubaines accordent à la promotion de ces liens. De même, Cuba a reconnu la position du gouvernement français condamnant le blocus économique, commercial et financier américain. La France fait partie du top 10 des partenaires commerciaux de Cuba et est l’un des principaux émetteurs de tourisme du pays, avec environ 170000 visiteurs en 2019.

Le ministre cubain des Affaires étrangères s’entretient avec le ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération du Royaume d’Espagne
Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez Parrilla, a eu une conversation téléphonique avec Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération du Royaume d’Espagne.
« Nous sommes d’accord sur la volonté de promouvoir le dialogue politique à tous les niveaux, ainsi que de continuer à approfondir nos relations économiques, commerciales, financières et de coopération », a déclaré Rodríguez Parrilla sur son compte Twitter.
De son côté, un tweet du ministère espagnol des Affaires étrangères a ajouté qu’ils avaient abordé également la situation du COVID-19 et son impact sur la mobilité et le tourisme, les questions bilatérales et le prochain sommet ibéro-américain en Andorre. De manière générale, les relations des Grandes Antilles avec l’Union européenne (UE) et ses États membres se développent positivement, dans le cadre de l’Accord de dialogue politique et de coopération, signé fin 2016 pour le développement des liens sur la base de l’égalité, de la réciprocité et du respect mutuel ; et avec la consolidation des échanges et des rencontres au plus haut niveau.

L’Espagne et Cuba

L’Espagne est le principal partenaire commercial de l’Union européenne à Cuba, fournissant environ la moitié des exportations totales apportées par le bloc communautaire. C’est également l’investisseur le plus important dans le domaine du tourisme sur l’île et maintient des entreprises communes dans des secteurs tels que l’hôtellerie, la logistique, la construction et la production alimentaire. La pandémie de coronavirus a durement frappé le secteur du tourisme et le commerce entre les deux pays entraînant une réduction de près d’un tiers des échanges en glissement annuel à 65,32 millions d’euros, selon les données du bureau commercial espagnol de La Havane.
L’Espagne et Cuba ont renforcé leurs relations bilatérales ces derniers temps, avec des visites officielles du président espagnol, Pedro Sánchez, en novembre 2018, la première d’un chef de l’exécutif espagnol sur l’île depuis 32 ans, et du roi Felipe VI. et Letizia en novembre 2019, la première de l’histoire d’un monarque espagnol dans le pays des Caraïbes. D’un autre côté, Cuba a une dette d’environ 300 millions d’euros avec les entreprises espagnoles qui opèrent sur l’île, ce qui affecte particulièrement les petits entrepreneurs du pays européen.

L’Union européenne et le gouvernement de La Havane signent des accords de coopération dans le domaine de la santé

Dans le but de faciliter la fabrication de ventilateurs pulmonaires, de prothèses et d’accessoires de sécurité pour la lutte contre le COVID-19, l’Union européenne et le gouvernement de La Havane ont signé vendredi dernier des accords de coopération en matière de santé. La fabrication de ventilateurs pour les unités de soins intensifs (USI), d’accessoires de sécurité dans des installations telles que les maisons de retraite médicalisées et la fabrication de prothèses permettant la communication des citoyens ayant des troubles de la parole font partie de ces accords.
Le premier des accords a été signé par la Société cubaine d’hygiène et d’épidémiologie, la Société cubaine de bio-ingénierie, le Centre des neurosciences de Cuba et l’ONG Mouvement pour la paix (MPDL). Dans le cas du second, visant à rechercher les soins aux personnes âgées en période de COVID-19 : des systèmes de santé et de protection sociale résilients dans les municipalités de La Havane, il inclut la participation de la Société cubaine de gérontologie et gériatrie, l’ Organisation non gouvernementale WeWorld-GVC ONLUS, et le gouvernement de cette capitale.Les deux accords concernent le Ministère du commerce extérieur et des investissements étrangers (MINCEX), représentant le gouvernement de la République de Cuba.
À cet égard, le Dr Liliam Rodríguez Rivera, directeur du Centre de recherche sur la longévité, le vieillissement et la santé (CITED) et vice-président de la Société cubaine de gériatrie, a déclaré à propos du projet : « C’est un espace de collaboration qui permet la protection des personnes âgées en cas de pandémie, puisque Cuba est l’un des pays d’Amérique latine et des Caraïbes avec le plus grand vieillissement de la population et La Havane l’une des provinces présentant ces caractéristiques. » Le Dr Mictchell Valdés Sosa, directeur du Centre national cubain de neurosciences, a déclaré que « nous devons produire nos propres ventilateurset garantir les moyens de protection du personnel médical. Je dois souligner l’effort fourni par les ateliers d’électromédical et de bio-ingénierie, entre autres, pour faire face à l’urgence provoquée par la pandémie ».
Pour sa part, le Dr Juan Garay Amores, chef de la coopération pour l’Union européenne à Cuba, a souligné l’importance de ces projets en évoquant les fortes inégalités et les écarts entre et au sein des pays. La première chose que les gouvernements et les sociétés de chaque pays doivent garantir est ce droit, qui nécessite de disposer de ressources humaines suffisantes, et Cuba est le pays avec le plus grand nombre de médecins par population dans le monde et celui qui partage le plus avec les autres nations, a déclaré le Représentant européen.

Les envois de fonds vers Cuba ont lourdement chuté
L’envoi de trésorerie et de marchandises à Cuba asombré 54,14% en 2020, passant de 6616 millions de dollars en 2019 à 2967 millions jusqu’à présent cette année, une baisse « catastrophique » attribuable à l’impact de la pandémie de coronavirus, selon un rapport du Havana Consulting Group.La pandémie a entraîné la fermeture des aéroports cubains pendant près de huit mois et a par conséquent "coupé" le « flux de la principale porte d’entrée « pour l’envoi de fonds vers l’île « avec l’arrêt des vols des États-Unis vers Cuba, a déclaré Emilio Morales, président du cabinet de conseil américain précité, cité par l’agence espagnole EFE. En 2019, les envois de fonds ont été estimés à environ 3171 millions de dollars, tandis que les expéditions de marchandises ont atteint 2900 millions de dollars, en une année au cours de laquelle 623972 Cubains vivant à l’étranger se sont rendus dans le pays des Caraïbes, dont 552.895 aux États-Unis. . Des États-Unis à Cuba, 12989 vols ont été enregistrés en 2019, entre vols commerciaux réguliers et vols charters. Au contraire, jusqu’au 15 novembre dernier, seuls 2532 vols en provenance des États-Unis avaient été enregistrés, a déclaré Morales. « La pandémie a forcé la fermeture des aéroports cubains pendant plus de sept mois, ce qui a littéralement tué le commerce des mulets », a déclaré l’économiste, qui souligne qu’en raison de l’impact du COVID-19, les envois de fonds devraient connaître en fin d’année une baisse de 36,8%, pour une valeur totale estimée à 2 348 millions de dollars. Fincimex, depuis 20 ans, a investi dans des équipements, des locaux, la formation du personnel et des infrastructures de communication pour créer un réseau de paiement capable de soutenir le haut niveau opérationnel des sociétés internationales de transfert de fonds. En outre, pour la société cubaine 70% du réseau de points de paiement de Western Union sur l’île était composé de sociétés incluses dans la liste des entités restreintes par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain. « Donc, même sans la direction de Fincimex en tant que représentant de Western Union à Cuba, ils seraient forcés de fermer." On estime que plus de 240000 transactions entre Cuba et les États-Unis ont été effectuées chaque mois par l’intermédiaire de l’Union occidentale et que le montant des envois de fonds transférés chaque année par cet organisme à l’île était de l’ordre de 900 à 1 500 millions dollars annuellement.

La Sicile demande à Cuba d’envoyer des médecins
Les autorités siciliennes ont demandé au gouvernement cubain d’envoyer environ 60 agents de santé dans la région alors que les hôpitaux de l’île italienne sont aux prises avec une pénurie de personnel médical lors de la deuxième vague de coronavirus. La demande a été déposée la semaine dernière auprès de l’ambassade d’Italie à Cuba et concerne des spécialistes des soins intensifs, des infirmières, des anesthésistes, des réanimateurs, des virologues et des pneumologues, a rapporté le journal italien La Republica. Entre mars et avril de cette année , des équipes médicales cubaines ont atteri dans certaines des régions les plus touchées d’Italie, notamment la Lombardie et le Piémont pour aider les professionnels italiens surchargés de travail. Le 4 Novembre le gouvernement italien a désigné la Sicile comme une « zone orange » , principalement en raison du manque d’établissements de santé et de lits dans les unités de soins intensifs.

Une caravane de voitures et de vélos dans les rues de Miami exige la fin des sanctions contre Cuba
Une nouvelle caravane de voitures et de vélos dans les rues de Miami a dénoncé ce dimanche le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à Cuba. Sur les photos publiées sur Twitter par le vice-consul cubain aux États-Unis, Pedro Orlando Pérez, les participants semblent porter une pancarte demandant la fin de cette politique unilatérale : « Plus de blocus. Ce sont les gens qui souffrent le plus ». « Ce dommage est aussi fait à nous qui ne vivons plus sur l’île, mais nous entretenons, avant tout, des liens, de l’amour, de la protection, du désir et du désir d’aider nos proches ». La marche est organisée par les organisations Puentes de Amor, dirigées par le professeur cubano-américain Carlos Lazo, et Code Pink, dirigée par Medea Benjamin.

Cuba promulgue un ensemble de nouvelles normes juridiques sur la coopération internationale
Un décret-loi et huit résolutions de divers ministères composent le paquet juridique qui intègre les règlements de la coopération internationale de Cuba, conceptualise cette activité et définit les procédures par lesquelles elle cherche à la rendre plus efficace, à rationaliser et à rendre les processus d’approbation plus flexibles. « Nous sommes à un moment où le pays a exigé, en raison du niveau et du développement de la coopération qu’il offre et reçoit, une réglementation intégrative qui élimine la dispersion juridique et les vides juridiques existants dans certains cas « , a déclaré Magalys Estrada Díaz, directrice générale de Collaboration économique du ministère du Commerce extérieur et des Investissements étrangers (Mincex), lors de la présentation des nouvelles réglementations à la presse. Dans son article 4, le décret-loi n ° 16 stipule que la coopération internationale que Cuba offre et reçoit est menée « sans conditions économiques, politiques ou sociales qui impliquent une ingérence dans les affaires intérieures, sans affecter l’unité de la société cubaine et avec des respect de la souveraineté, de l’autodétermination, des lois, de la culture, de la religion et des coutumes du pays qui bénéficie de la coopération, conformément aux principes du droit international ». Un document juridique unique définit la conceptualisation de la coopération internationale et ses principes ; sources externes (multilatérales, bilatérales, gouvernementales et privées) ; les modalités (aide en cas de catastrophe ou d’urgence, coopération économique et coopération technique) ; les instruments avec lesquels il est exécuté (programmes, projets, actions spécifiques et actions de gestion des ressources) et le pouvoir des gouvernements d’exercer le contrôle des actions de coopération qui affectent leurs territoires. « En raison de ses indices de développement, Cuba n’est pas un pays qui se classe internationalement parmi les bénéficiaires de la coopération au développement. Mais nous recevons la coopération de différentes sources internationales. Cette coopération complète le développement du pays. Cela nous donne accès à des technologies et des ressources que nous ne pourrions obtenir autrement. Dans les secteurs où c’est vraiment nécessaire : hydraulique, agriculture, science, environnement ... » Dans le cadre de la coopération reçue, le plus grand impact est sur les projets de développement local dans le pays. « Nous avons développé, dans le but de continuer à organiser l’activité, un portefeuille de plus de 900 projets, dont plus de 60% sont destinés au développement local », a-t-elle déclaré.

Des scientifiques de Cuba et d’Allemagne discutent de la coopération internationale et des effets du blocus
DESY Science et Société de la ville de Hambourg et La Havane, avec des personnalités allemandes des secteurs culturel et scientifique opposées au blocus américain contre Cuba, ont coordonné une table ronde sur le thème : « Échange scientifique avec Cuba : liberté de la science - échange international dans des conditions de blocus et de pandémie « . Le panel a discuté de l’importance de la coopération internationale dans le secteur scientifique, qui permet de jeter des ponts et de développer les échanges ; unir les gens et éliminer les barrières et les préjugés. Il a montré comment les échanges scientifiques avec Cuba sont affectés par le blocus des États-Unis et que, actuellement, d’autres obstacles sont ajoutés par les effets de la pandémie COVID-19 . Des exemples en sont l’indisponibilité à Cuba de plates-formes de vidéoconférence telles que Zoom et l’accès limité à Internet en raison du blocus. En même temps, des moyens d’intensifier la coopération scientifique entre les deux pays ont été proposés. Depuis 2013, des étudiants cubains participent chaque année au programme d’été des étudiants de DESY, pour travailler sur des projets de recherche avec quelque 80 étudiants d’autres pays. De plus, ces dernières années, dix spécialistes cubains ont effectué des séjours à DESY pour compléter leurs thèses de doctorat.

Le Musée national des beaux-arts présente une exposition anthologique de Kcho
Ce jeudi 3 décembre, l’exposition Nulle part comme chez nous d’Alexis Leiva Machado (Kcho) ouvre ses portes au public au Musée national des beaux-arts de La Havane. L’inauguration était initialement prévue pour avril dernier. Trente ans de travail de l’un des artistes cubains les plus prestigieux au niveau international résument ce projet qui, sous la direction de Corina Matamoros, spécialiste de l’institution, sera installé dans le bâtiment d’art cubain jusqu’en avril 2021.

Vu de France

Le comité Lille Métropole de l’association Cuba Coopération France va fêter ses 6 ans le 24 décembre prochain ! A cette occasion, il démarre à compter de ce mardi 1er, son Calendrier de l’Avent (Calendario de Adviento).
Chaque jour, sur le Facebook du comité - CubaCoop LilleMétro- un peu de son histoire !
Publications, photos, vidéos, ...
Vous souhaitez apporter votre témoignage ?
Contactez nous : cubacoop.lillemetro@gmail.com
lien FB : https://www.facebook.com/profile.php?id=100014875000339


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Mars

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 35

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4531/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

20 mars 2016 - RFI - Spéciale CUBA - V.Fernandez - mardi 22 mars entre 8H10 et 8H30

Victor Fernandez sera sur notre antenne le mardi 22 mars en direct entre 8H10 et 8H30 dans le (...)

6 février 2013 - {{{Bordeaux : le perchiste Romain Mesnil au secours du cirque Gruss

Les Cuba Boys ont brisé leur barre. Le champion de saut sauve leur numéro en leur cédant six (...)

23 novembre 2012 - Ouragan Sandy : aide d’urgence de la France de 70 000 Euros à Cuba

A la suite du passage de l’ouragan Sandy sur les Caraïbes, qui a causé de très importants dégâts (...)

5 novembre 2012 - FAMILLE SOLIDAIRE

Albi. « Barquito de papel », un élan solidaire et « un bon petit colis » pour des écoles à Cuba
AIDE (...)

22 octobre 2012 - 110e anniversaire des relations diplomatiques Cuba / France

A l’occasion du 110e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Cuba et la (...)