Brèves de la semaine

jeudi 18 mars 2021
par  Philippe Mano


Des élus français parlent des vaccins cubains

Lundi 15 mars, France Inter , 8h 20 L’invité est Jean Luc Mélenchon, député des bouches du Rhône. Interrogé sur la vaccination en France il signale à deux reprises la réussite de ce petit pays qu’est Cuba qui disposera prochainement d’un vaccin créé sur place, tandis que notre riche France n’a pas réussi... Il a interrogé à ce sujet récemment l’ambassadeur de Cuba en France lui demandant si son pays serait disposé à fournir des vaccins à la France... Elio Rodriguez Perdomo, l’ambassadeur, lui répond que Cuba vaccinera d’abord ses 11 millions d’habitants et qu’ensuite il fournira des vaccins aux pays pauvres de la planète.
Le 8 mars, dans un entretien avec le site Le Monde Moderne, François- Michel Lambert, député des Bouches du Rhône, président du groupe d’amitié France-Cuba à l’Assemblée nationale déclare : « Puisqu’on a commencé sur la vaccination et qu’on a terminé sur Cuba, permettez moi de vous dire ce qui se passe actuellement là-bas. Ils ont lancés quatre programmes de recherches de vaccins sur quatre voies différentes. Certains avancent plus vite que d’autres mais c’est quand même LE pays non occidental et non chinois qui est en capacité de développer le plus dans le milieu décimal et notamment vaccinal. Ils annoncent également, d’ici la fin de l’été être en capacité d’avoir vacciné l’intégralité de leur population. 1/6 de la France, 11 millions de personnes, donc à un moment donné il va quand même falloir que l’on s’interroge sur les modèles qui structurent nos sociétés sur des enjeux aussi primordiaux que la santé. Le modèle de santé cubain sera à regarder de près si ils réussirent cette exploit sur leur propres moyens. Si ils arrivent à vacciner l’intégralité de leur population d’ici à la fin de l’été prochain et bien ce devra être un modèle pour nous et il faudra s’en inspirer pour le réimporter dans nos pays occidentaux. « 

Cuba envoie en Iran son vaccin contre le coronavirus pour tester son efficacité en dehors de l’île
Avec le lancement de la dernière phase d’essais de son immuniseur contre le coronavirus, Cuba a envoyé 100000 doses de Soberana , son projet de vaccin anticovid le plus avancé, en Iran . Selon l’annonce publiée ce vendredi 12 mars par le groupe Bio Farma Cuba , le lot sera utilisé pour tester l’efficacité de l’antigène. BioCubaFarma a souligné que ces doses de Sovereign 2 « seront utilisées dans des essais cliniques « en Iran. Début janvier, l’Institut national du vaccin Finlay (IFV) a annoncé la signature à La Havane d’un accord avec l’Institut Pasteur d’Iran dans le but de « compléter les preuves cliniques du candidat vaccin Sovereign 2 ». Le Centre de génie génétique et de biotechnologie de La Havane (CIGB) travaille sur deux autres projets : Abdala (qui attend le feu vert pour passer à la phase trois) et Mambisa (en phase 1). Bien qu’actuellement Cuba, sur 11,2 millions d’habitants, soit confrontée à une réapparition de cas, elle maintient la pandémie sous contrôle avec 59 919 et 365 décès, des chiffres inférieurs à ceux affichés par sesvoisins de la région mais aussi à de nombreux pays dans le monde .

Députés cubains et eurodéputés échangent sur la confrontation avec le COVID-19
Les députés à l’Assemblée nationale du pouvoir populaire (ANPP) et les membres du groupe d’amitié avec Cuba au Parlement européen ont échangé en format virtuel ce lundi sur les défis du COVID-19. Les expériences de confrontation et de prévention du nouveau coronavirus, les informations sur les cinq vaccins candidats dans notre pays et le rôle de la science intégrée dans la lutte contre la pandémie figurent parmi les principaux thèmes abordés lors de l’événement. Du côté cubain, les députés Yolanda Ferrer Gómez et Cristina Luna Morales, respectivement présidents des commissions des relations internationales et de la santé et des sports de l’ANPP, y ont participé ; le jeune député Yury Valdés Balbín, directeur adjoint de l’Institut des vaccins Finlay ; et le Dr Consuelo Macías Abraham, directeur de l’Institut d’hématologie et d’immunologie et membre du Groupe d’experts mondiaux sur le COVID-19.
Au début de la réunion, Yolanda Ferrer Gómez a salué les participants et dénoncé que le blocus américain empêche Cuba d’accéder à diverses plateformes, dont celle que le Parlement européen utilise habituellement pour ses visioconférences. Le Dr Consuelo Macías Abraham, directeur de l’Institut d’hématologie et d’immunologie et membre du Groupe mondial d’experts sur le COVID-19, a échangé avec les députés sur les protocoles cubains pour faire face à la pandémie, qui ont permis de contrôler la maladie et réduire le nombre de morts au minimum possible.

Des chercheurs cubains et allemands tiennent une réunion virtuelle
Le 12 mars, le ministère de l’Enseignement supérieur et le Service allemand d’échanges universitaires ont organisé une rencontre numérique entre des étudiants universitaires des deux pays . L’initiative avait le soutien des ambassades respectives à Cuba et en Allemagne et était intitulée : « L’échange universitaire cubano-allemand - en temps de pandémie « . Les ambassadeurs de Cuba en Allemagne Ramón Ripoll et d’Allemagne à Cuba Heidrun Tempel ont salué l’événement et ont réitéré leur volonté d’intensifier les relations bilatérales scientifiques, universitaires et commerciales et le potentiel existant de leur croissance. Les docteurs María Victoria Villavicencio et Ondina León, respectivement directeurs des relations internationales et des sciences générales, de l’innovation et des études supérieures du ministère de l’Enseignement supérieur, ont souhaité la bienvenue aux participants et exprimé leur désir de continuer à développer la coopération scientifique et les échanges universitaires entre les établissements d’enseignement supérieur de les deux pays. L’Office allemand pour la promotion du commerce et des investissements, basé à La Havane, a expliqué que les actions envisagées. se développent dans le cadre du projet « Alliance cubano-allemande pour le développement durable dans le secteur de l’environnement », qui a été officiellement lancé en décembre 2020.

Les arrivées de touristes à Cuba diminuent au cours des deux premiers mois de 2021
Au milieu de la nouvelle pandémie de coronavirus, l’arrivée de touristesà Cuba a diminué de 95,5% au cours des mois de janvier et février par rapport à la même période de l’année dernière, a déclaré lundi le professeur d’université José Luis Perelló dans un entretien avec l’agence de presse chinoise Xinhua. .« Au cours des deux premiers mois de 2021, quelque 35 600 voyageurs internationaux sont arrivés sur l’île, soit 4,5% des 792 507 visiteurs étrangers totalisés fin février 2020 », a rapporté le spécialiste. Perelló a fait remarquer que la relance du tourisme à Cuba dépendra non seulement du contrôle de la pandémie au niveau national, mais aussi du succès des processus de vaccination au Canada, en Espagne, en Allemagne, en Angleterre et en France, les principaux marchés émetteurs de touristes. pour le pays. Il a souligné que la reprise du secteur aéronautique, ainsi que les revenus des voyageurs, sont essentiels pour le retour à la normalité du tourisme international après « le coup dur » causé par l’urgence sanitaire. Le ministère du Tourisme a rapporté début 2021 qu’un peu plus d’un million de voyageurs internationaux sont arrivés à Cuba l’année dernière, un chiffre bien inférieur aux 4,5 millions attendus avant l’apparition du SRAS-CoV-2. Cuba a dépassé le chiffre d’un million de touristes en 1996 et a atteint un record de 4,7 millions de visiteurs à la fin de 2017. Avant la détection des premiers cas de COVID-19 dans le pays, l’industrie du tourisme représentait plus de 10% du produit intérieur brut cubain.

COVID-19 : Cuba révèle des chiffres sur le déclin du tourisme en 2020
Les données de l’ Office national des statistiques et de l’information de Cuba (ONEI) indiquent qu’en raison du COVID-19, le pays a cessé de recevoir 76,4% de touristes étrangers en 2020, par rapport à la même période de l’année précédente. « Le tourisme international, fin décembre 2020, a enregistré une baisse de 74,6% lorsque 1 million 85 000 920 visiteurs sont arrivés dans le pays, ce qui équivaut à 3 millions 189 000 638 de moins qu’en 2019 », indique le rapport. Le document explique qu’en décembre 2020, alors que les frontières internationales de Cuba étaient déjà ouvertes, le nombre de visiteurs arrivés sur l’île était de 64929, ce qui représente 82,9% de moins qu’en décembre 2019. Au début de 2020, l’ONEI a annoncé que, l’année précédente, le Canada étant la principale source de touristes à Cuba, la destination des Caraïbes a accueilli un total de 4 275 558 visiteurs internationaux

Cuba dénonce des pertes de plusieurs millions de dollars dues au blocus américain
NATIONS UNIES, 10 mars. - L’imposition de nouvelles mesures de blocus par les Etats-Unis contre Cuba en un peu plus d’un an a causé des pertes de plusieurs millions de dollars, a dénoncé aujourd’hui la mission permanente de La Havane auprès de l’ONU. D’avril 2019 à mars 2020, le blocus américain a affecté le tourisme cubain dans les domaines liés aux voyages, aux services, aux opérations et à l’assurance logistique, ce qui s’est traduit par des pertes s’élevant à environ 1888386675 dollars pour la presse de ce siège diplomatique. En particulier, souligne-t-il, l’imposition de nouvelles mesures par le Département d’État pour réglementer les voyages des Américains à Cuba, comme l’interdiction des vols réguliers et charters vers les aéroports internationaux, à l’exception de José Martí dans la capitale, y a contribué.Cela équivaut à une réduction du flux de visiteurs en provenance des États-Unis d’environ 420 000 passagers, avec l’effet négatif correspondant sur la perception des recettes, ajoute la note. En l’absence de blocus, on estime que le nombre annuel de visiteurs américains à Cuba pourrait atteindre au moins deux millions, ce qui ferait de ce pays le principal marché émetteur des voyageurs vers l’île. (source Prensa Latina)


Cuba autorise ses émigrés à investir dans des petits projets sur l’île

Les émigrés cubains pourront investir dans des petits projets sur l’île, par exemple dans la culture d’oranges, de riz et d’avocats, selon le portefeuille d’opportunités dévoilé ce mercredi par les autorités locales, espérant motiver ainsi sa diaspora. « Nous misons sur des projets de petite taille », avec des investissements « pouvant aller jusqu’à un million de dollars », dans les secteurs de l’agriculture, la pêche, la manufacture et l’industrie légère, a précisé lors d’une conférence de presse Katia Alonso, responsable des investissements étrangers au sein du ministère du Commerce extérieur. Cuba, pays de 11,2 millions d’habitants, compte 1,5 million de citoyens émigrés dans 40 pays, la majorité aux États-Unis. Certains d’entre eux avaient manifesté leur intérêt pour investir sur l’île, mais le montant des projets proposés par le gouvernement communiste les freinait. Ces projets plus modestes visent désormais à les convaincre, alors que Cuba traverse une profonde crise économique, avec une chute du PIB de 11% en 2020, la plus forte depuis 1993. Au total, le gouvernement propose aux investisseurs étrangers 503 projets, pour un montant total de 12,07 milliards de dollars. Cuba peine à attirer des entreprises étrangères Cuba a ouvert son économie aux investissements étrangers après la chute de l’Union soviétique, qui avait plongé le pays dans une grave crise économique dans les années 1990, appelée « Période spéciale ». Mais le pays peine encore à attirer autant d’entreprises étrangères qu’il le souhaite, pénalisé par l’embargo américain et les lourdeurs bureaucratiques de son système encore largement dominé par l’Etat. Selon Katia Alonso, actuellement environ 280 sociétés étrangères, de 40 pays différents, opèrent à Cuba. Source Le Figaro avec AFP.

Cuba progresse dans le déploiement de la télévision numérique avec l’installation de nouveaux émetteurs
En 2020, RadioCuba a achevé l’installation et la mise en service de 65 nouveaux émetteurs de télévision numérique, et actuellement la couverture est de 76,2% en signal SD et de 45,7% en HD. La société, appartenant au groupe d’activités Informatique et Communications, prévoit pour cette année de poursuivre le déploiement de la télévision numérique terrestre (TVD) et de couvrir, en signaux radio et télévision, les zones mal desservies. Selon Carlos Arencibia García, directeur technique de RadioCuba, à l’heure actuelle, les 138 zones de silence réparties dans sept provinces du pays ont été identifiées. Arencibia García a souligné que la transition de la télévision analogique à la télévision numérique doit être achevée progressivement au cours des quatre à cinq prochaines années, un processus qui dépend fondamentalement de la disponibilité des récepteurs. Selon le gestionnaire, la transition progressive se fera par zones, où la transmission analogique vers la chaîne numérique des chaînes éducatives sera modifiée et, de cette manière, les conditions d’une migration totale seront créées.

A Cuba, travailler pour l’État fait enfin envie
Démotivé par son maigre salaire, Carlos Manuel avait lâché son emploi de professeur de boxe pour l’Etat cubain afin de devenir boulanger dans le privé. Aujourd’hui il fait le chemin en sens inverse, rassuré de gagner plus qu’avant dans le public. Comme lui, 127.000 Cubains ont sollicité un travail dans les agences publiques pour l’emploi ces deux derniers mois, dans cette île de 11,2 millions d’habitants. Selon les chiffres officiels, 60% ont obtenu satisfaction. « Je suis très content, car grâce à Dieu il y avait l’offre que j’étais venu chercher « , se réjouit Carlos Manuel Pérez, 39 ans, en sortant de la direction municipale du travail du quartier La Lisa, dans l’ouest de La Havane.Après son diplôme en 2012, il travaillait pour l’Institut cubain des sports (Inder) comme professeur de boxe. Il y a cinq ans il a démissionné, découragé par les 500 pesos (20 dollars) mensuels qu’il touchait. Il est alors parti dans le privé, opérant un virage professionnel radical pour se reconvertir en... boulanger. Et gagner plus. Désormais, en reprenant son ancien poste, il gagnera 5.500 pesos (229 dollars), 11 fois plus qu’avant. "Je crois que ça vaut le coup d’essayer à nouveau : avec ce salaire, on peut travailler dans ce qui nous plaît", assure ce fanatique de boxe. Derrière ce revirement, la complexe réforme de l’unification monétaire lancée début janvier par le gouvernement cubain, qui a multiplié par cinq le salaire minimum, à 2.100 pesos (87 dollars). Source AFP . L’article complet a été publié sur notre site le 12 Mars.

Cuba augmente de 18% les places universitaires en 2021
Avec une augmentation significative des carrières liées à la culture physique, à la pédagogie et à l’économie pour répondre aux besoins de main-d’œuvre du pays. Plus précisément, pour ce cours, 86930 inscriptions ont été accordées dans les universités du pays, ce qui représente une augmentation de plus de 22000 par rapport à l’année précédente, a indiqué René Sánchez Díaz, directeur des admissions au ministère de l’Éducation..L’enseignement universitaire est gratuit dans le pays des Caraïbes, tout comme les soins de santé. Dans le cours de jour (régulier), l’admission de 43 311 nouveaux étudiants a été approuvée, 13 565 de plus que l’année précédente. Par zones, la plus forte augmentation proportionnelle des inscriptions se situe dans la culture physique, avec 1 908 (1 104 de plus que l’année précédente), pédagogique avec 9 229 places (4 334 de plus) et économique avec 2 737 places (1 087 de plus).Dans le domaine de la santé, une priorité pour l’État cubain, 15 067 étudiants universitaires étaient inscrits à ce cours, soit 2 912 de plus que le précédent. Les cours universitaires 2021 ont commencé le 1er mars avec près de six mois de retard en raison de la pandémie de coronavirus, qui a rallongé l’année scolaire précédente. Pour le moment, les étudiants ne fréquentent pas les cours et reçoivent un enseignement à distance par différents canaux, tandis que les autorités évaluent la date possible de retour dans les salles de classe, qui dépendra de l’évolution de la situation épidémiologique.

L’arnaque du faux café cubain
l y a quelques semaines, des images circulaient sur les réseaux sociaux d’un site web faisant la promotion du café Cubita, une marque cubaine de renommée mondiale, à 0,98 dollars le paquet. Le prix de vente a suscité les premiers soupçons. Comment était-il possible que ce produit soit vendu à ce prix, alors qu’un paquet de 230 grammes est vendu par Cuba à ses partenaires commerciaux à un prix compris entre 2,20 et 2,30 usd ?

La crise économique et le COVID-19 n’arrêtent pas la production de cigares à Cuba
Ni la pandémie, ni les averses intempestives, ni l’annulation d’un festival qui réunit chaque année des centaines de fans de cigares n’ont pu briser la chaîne qui commence dans les champs cubains et passe entre les mains des torcedores pour que les cigares les plus célèbres arrivent au bouche des fumeurs. « En ces temps de pandémie, nous sommes l’un des secteurs qui soutiennent l’ économie de notre pays, une ligne importante qui taxe les revenus « , a déclaré cette semaine dans une interview à l’Associated Press , Bárbara María Hernández, directrice de l’usine de Partagás. ., En 2020 et malgré le COVID-19, Partagás a produit 4,5 millions de cigares et prévoit d’augmenter ce nombre à 4,7 millions en 2021, a déclaré Mme Hernández.
Les institutions culturelles d’éducation artistique reçoivent un don à Cuba
L’Association culturelle italienne, ARCI, a fait un don pour les institutions dédiées à l’éducation artistique, dans le cadre de ses efforts pour continuer à soutenir Cuba pendant la pandémie COVID-19. L’ARCI, qui compte plus d’un million de membres, coopère avec le ministère de la Culture depuis les années 1990 sur des questions telles que la promotion sociale, le tourisme et la fonction publique. L’association à but non lucratif a déjà contribué à la mise en œuvre d’initiatives liées aux domaines du cinéma, de la littérature, de la poésie, de la musique, du théâtre et de la danse, entre autres. À l’heure actuelle, l’un des projets les plus importants dans lequel l’ONG est impliquée est « la Casa de Todos », qui se déroule dans trois maisons de la culture de la province de La Havane, dans le but d’entreprendre des actions pilotes contribuant à la promotion des services culturels. dans la communauté. La coopération internationale permet de promouvoir des plans de développement visant non seulement le transfert de connaissances, de technologies et d’innovation, mais aussi la recherche de revenus économiques.

La Havane : ville créative de musique
La Havane a toujours été un espace de confluence musicale. Des événements, des festivals populaires, des festivals, entre autres initiatives, ont servi de prétexte pour mettre le meilleur de la musique nationale et internationale, à la portée de tous. La créativité de la ville pour promouvoir les sons les plus divers a sans aucun doute été un facteur stratégique de développement urbain. Pour toutes ces raisons, la capitale de tous les Cubains a été déclarée par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Ville créative de la musique, le 31 octobre 2019. La Déclaration est une reconnaissance internationale, qui permet à La Havane de faire partie d’un Réseau Mondial, qui regroupe 246 métropoles à travers le monde. L’objectif du Réseau, qui couvre sept domaines créatifs : artisanat et arts populaires, arts numériques, cinéma, design, gastronomie, littérature et musique, est de placer la culture, la créativité et les industries culturelles au centre des plans de développement locaux et de coopérer à l’international. La Havane, avec Trinidad, « Ville créative de l’artisanat et des arts populaires », devient la première ville cubaine à recevoir cette distinction.

A lire

Cuba à l’aube d’une nouvelle ère, sans Fidel ni Raul Castro
TV5MONDE Info
L’heure de la retraite a sonné pour Raul Castro : l’ex-président de Cuba lâchera les rênes du Parti communiste lors du congrès d’avril..... ...


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 35

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4531/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

20 mars 2016 - RFI - Spéciale CUBA - V.Fernandez - mardi 22 mars entre 8H10 et 8H30

Victor Fernandez sera sur notre antenne le mardi 22 mars en direct entre 8H10 et 8H30 dans le (...)

6 février 2013 - {{{Bordeaux : le perchiste Romain Mesnil au secours du cirque Gruss

Les Cuba Boys ont brisé leur barre. Le champion de saut sauve leur numéro en leur cédant six (...)

23 novembre 2012 - Ouragan Sandy : aide d’urgence de la France de 70 000 Euros à Cuba

A la suite du passage de l’ouragan Sandy sur les Caraïbes, qui a causé de très importants dégâts (...)

5 novembre 2012 - FAMILLE SOLIDAIRE

Albi. « Barquito de papel », un élan solidaire et « un bon petit colis » pour des écoles à Cuba
AIDE (...)

22 octobre 2012 - 110e anniversaire des relations diplomatiques Cuba / France

A l’occasion du 110e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Cuba et la (...)