Des jeunes voix cubaines commencent leur chemin en France

Des jeunes voix cubaines commencent leur chemin en France

{{}}

Paris (PL) – Orgueilleuses de leurs racines caribéennes, Lisa et Naomi, âgées de 17 ans, les filles du grand percussionniste cubain que fut Miguel « Angá » Díaz, font leurs premiers pas dans la carrière musicale en France.

Lisa chante, écrit, compose et joue du piano, alors que Naomi l’accompagne avec la voix et avec une extraordinaire habilité à la percussion, sans aucun doute le fruit de son héritage paternel.

Lorsqu’on écoute le mélange harmonieux des sons du piano et de la percussion, les paroles d’Angá viennent à l’esprit, qui dans une vidéo enregistrée un peu avant sa mort subite fait référence aux avantages de la percussion, capable de se combiner avec n´importe quel instrument.

Maya Dagnina, leur mère française, explique : « Lisa et Naomi avaient 11 ans quand elles ont perdu leur père, mais la musique fait partie intégrante de leur monde ».

Lisa a écrit sa première chanson à l´âge de 14 ans et, peu de temps après, elle a été découverte par une productrice et directrice artistique qui a suivi son travail durant un an et demi et elle a finalement décidé de l´engager.

Naomi s’est incorporée et elles ont formé le duo Ibeyi, non seulement parce qu´elles sont jumelles, mais parce qu’avec ce nom elles revendiquent leurs origines cubaines et leurs racines ancestrales.

« Nous ne pouvons pas effacer cette identité, elle est très profonde », a dit Naomi à l’agence Prensa Latina, alors que Lisa ajoutait avec une maturité inhabituelle « notre ascendance antillaise est profondément ancrée en nous, même si nous vivons loin de Cuba et que nous sommes Françaises par notre maman ».

Le duo Ibeyi a offert son premier concert devant un public très intime au siège de la société Caramba, qui promotionnera une tournée l´été prochain. Les jumelles ont dédié ce récital à leur père, décédé subitement il y a six ans à Barcelone.

Anga avait commencé sa carrière avec le groupe cubain Opus 13 et, plus tard, il a travaillé durant plusieurs années avec Irakere, il a aussi partagé la scène avec Omara Portuondo, le Buena Vista Social Club, Roy Hargrove ou Steve Coleman, parmi d’autres.