Abdala, avec trois doses, présente une efficacité de 92,28%

Le Premier Secrétaire du Parti communiste de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, s’est rendu le 21 juin au CIGB pour féliciter, au nom de Cuba, les chercheurs qui, en 13 mois, ont franchi une étape mondiale. « Et nous allons vers plus », a déclaré le président de la République.

Pour une fois, de nombreux quotidiens français publient l’article honnête que lui consacre l’AFP...

Auteur : Leticia Martínez Hernández | internet@granma.cu

Après l’application des trois doses, le candidat-vaccin Abdala présente une efficacité de 92,28 %, ce qui le place bien au-dessus des exigences de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), – présenter une efficacité d’au moins 50 % – pour être déclaré en tant que vaccin anti-COVID-19.

Du samedi après-midi au lundi après-midi, 48 heures se sont écoulées pendant lesquelles Cuba, un petit pays pauvre, a impressionné le monde, comme l’a souligné le Premier Secrétaire du Parti communiste de Cuba, Miguel Diaz-Canel Bermudez, lors d’une réunion avec les chercheurs et les chercheuses du Centre d’ingénierie génétique et de biotechnologie (CIGB).

Le président de la République a décidé de rencontrer les scientifiques après avoir été informé de l’analyse finale de l’efficacité d’Abdala lors de la réunion du Groupe de travail temporaire du gouvernement pour la prévention et le contrôle de la COVID-19 qui s’est tenue le 21 juin.

Il l’avait également fait le 19, lorsqu’il est allé saluer les chercheurs de l’Institut Finlay des vaccins après avoir appris que le candidat vaccin Soberana 02, après l’injection de deux doses, présentait une efficacité de 62%, un résultat intermédiaire avant l’application de la troisième dose de rappel de Soberana Plus, qui devrait également le placer parmi les vaccins les plus efficaces pour contrôler le virus SARS-CoV-2.

L’efficacité d’Abdala le situe parmi les vaccins ayant les meilleurs résultats au monde. Des vaccins qui ont été produits dans les principaux laboratoires des pays les plus développés avec des financements de centaines de millions et de milliards de dollars, ce qui pour Cuba est une chimère, alors que le pays subit le renforcement du blocus économique, commercial et financier justement pendant la pandémie.

En présentant ce résultat, le président a souligné la tâche accomplie par les équipes de scientifiques qui ont travaillé aux essais cliniques de phases I/II et III à Santiago de Cuba, Bayamo, Guantanamo et La Havane, et il a remercié les 48 000 volontaires qui ont participé à la recherche.

L’analyse finale des études d’efficacité du vaccin Abdala contre la COVID-19 symptomatique, qui ont été menées par un groupe indépendant dirigé par l’Institut de cybernétique, de mathématiques et de physique, comprend non seulement la réponse à une souche initiale de SARS-CoV-2 (DG614G), mais aussi aux mutants Alpha, Beta et Gamma, a expliqué la directrice générale du CIGB.

Elle a rappelé que l’essai clinique comprenait un groupe placebo et un groupe vacciné, avec trois applications sur une période de 0-14-28 jours. Elle a fait valoir que les études se poursuivent et que de nouvelles évaluations et conclusions continueront d’être eéalisées.

La Dr C. Marta Ayala a également souligné le travail effectué par le Centre d’immuno-essais, les laboratoires AICA et d’autres centres scientifiques, ainsi que par les travailleurs de la Santé publique, qui ont entrepris un processus de vaccination rapide et de qualité que peu d’autres pays dans le monde peuvent mettre en œuvre.

Elle a souligné que le groupe de chercheurs dédie le résultat au commandant en chef Fidel Castro Ruz, fondateur du CIGB, auquel ils sont reconnaissants, au général d’armée Raul Castro Ruz, au Premier Secrétaire du Parti, Miguel Diaz-Canel Bermudez, et aux scientifiques pionniers de ce centre.

FÉLICTITATIONS AU NOM DE CUBA

À l’annonce de ces résultats, a déclaré le Premier Secrétaire du Parti, « on se sent fier d’être cubain et d’avoir des compatriotes tels que vous ».

Nous sommes – a-t-il dit – « sous l’émotion des résultats scientifiques que vous avez obtenus et de l’exploit que ce pays a réalisé, qui en moins de 48 heures a donné deux nouvelles consécutives qui représentent des succès scientifiques d’une petite île. Une petite île qui subit un blocus, sur laquelle on a tiré pour la tuer, mais nous sommes en vie, entre autres, grâce à ces résultats »..

Et d’ajouter : « Je vois ce résultat porté par le sentiment d’admiration et de gratitude que nous éprouvons pour vous, parce qu’avec ces choses, notre peuple est sauvé, et avec ces choses, nous contribuons à rendre réelle cette conviction que Cuba sauve des vies au milieu de cette pandémie. »

« Ces résultats sont vraiment impressionnants », a-t-il répété, ajoutant qu’ils avaient « une grande signification » et il s’est souvenu des premiers jours de la pandémie, lorsqu’il était convaincu que « les pays pauvres n’allaient pas pouvoir disposer en peu de temps des vaccins que le monde riche produisait en donnant la priorité aux riches ».

« C’est pourquoi j’ai dit à nos scientifiques, avec la conviction, avec la certitude que nous pouvions le faire, qu’il était nécessaire d’avoir des vaccins cubains pour être souverain dans une telle situation. »

« Nous faisons partie des rares pays qui, disposant des vaccins pour résoudre les problèmes de Cuba, réfléchissent à la manière dont, avec ces mêmes vaccins, nous pouvons résoudre les problèmes de millions de personnes dans le monde, et surtout des millions de personnes qui disposent de moins de moyens et vivent aujourd’hui dans une énorme incertitude causée par la maladie », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Vous avez donné une réponse en treize mois dans un pays qui, en pleine pandémie, a été soumis au renforcement du blocus. La traque financière s’est intensifiée. Ils ont fait l’impossible pour que pas une goutte de carburant n’arrive à Cuba, ils ont fait l’impossible pour que les médicaments n’arrivent pas. »

« Au milieu de cette situation, et sans pouvoir compter sur les millions de dollars qu’un projet comme celui-ci exigeait, nous obtenons ces résultats. Et cela n’a été sauvé que par votre cœur, qui vaut des millions, et les millions de raisons que vous avez défendues, parce que vous avez pensé aux millions de Cubains et aux millions d’êtres humains dans le monde qui pourraient en bénéficier ».

Plus loin, le Premier Secrétaire du Parti a déclaré : « il y a une énorme loyauté et fidélité à la pensée fondatrice de Fidel sur le développement de la biotechnologie, puis à l’idée de perfectionnement de Raul, qui est passée d’un schéma budgétisé à un schéma d’entreprises ; et cela a aussi à voir avec un hommage aux fondateurs, comme le Dr. Luis Herrera et d’autres qui sont ici aujourd’hui, aux générations qui sont passées, et où tous se voient grandis par ces résultats. »

Ce taux d’efficacité de 92,28 %’, a répété le Président avec émotion, « nous place à un niveau d’avant garde, de premier plan. « Fidel, avec cette formidable confiance qu’il avait, a dit un jour que c’était un grand centre qui allait avoir de grands résultats scientifiques. Et c’est un grand résultat scientifique, avec lequel vous avez démontré la grandeur de ce centre et la fidélité à cette pensée. »’

« Au nom de Cuba, mes félicitations ! », a conclu Diaz-Canel en saluant les chercheurs du CIGB qui ont travaillé à la création du vaccin Abdala, qui est désormais un vaccin anti-COVID-19.