Sarah Bernhardt : une grande dame à Cuba

Collectif « Mémoire des relations franco-cubaines »

Personnalité hors du commun, Sarah Bernhardt part pour une grande tournée de 14 mois dans les deux Amériques. Elle arrive à CUBA en janvier 1887 et impressionne La Havane avec sa beauté et son jeu exceptionnels, et aussi avec ses aventures peu pudibondes, qui faisaient régulièrement les gros titres de la presse internationale. Martine Colrat Gémieux, militante syndicale et politique du Crédit Lyonnais, retrace dans un article destiné au Collectif Mémoire des Relations franco-cubaines la vie de celle qui est considérée comme une des plus importantes actrices françaises du XIXᵉ siècle et du début du XXᵉ siècle.